L’OFQJ est allé à la rencontre de  l’entrepreneur Julien Daubert, fondateur de 10h11, une agence spécialisée de l’exploitation des données. Neuf ans après la création de son entreprises, plusieurs voyages au Québec, la création d’une filiale à Montréal, et un fort développement international, Julien sort aujourd’hui un livre “Data Maker : 34 réponses pour faire de votre projet data un succès”, qui ambitionne de guider les porteurs de projets data vers une organisation vertueuse.

Bonjour Julien,

Jeune entrepreneur, tu as créé ton entreprise 10H11 alors que tu étais encore étudiant. Très rapidement, 10h11 a souhaité regarder vers l’international. Pourquoi avoir choisi le Québec ?

L’histoire avec le Québec est née de rencontres. Nous sommes en 2012. Mon premier associé a des connaissances au Québec et il souhaite continuer à découvrir cette région. Au même moment, en lien avec l’activité de 10h11, le WAQ (Web à Québec) prend vie et l’OFQJ propose d’accompagner des entrepreneurs sur place. Nous nous portons candidats. Suite à deux participations et une conférence sur le WAQ, le fondateur d’une entreprise technologique québécoise nous propose de créer une filiale sur place. L’aventure commence.

Julien Daubert 10h11

Te souviens-tu de cette première expérience de mobilité avec l’OFQJ ?

Cette première expérience de mobilité date de 2012. C’est la première fois que je mets les pieds sur le continent américain. Nous arrivons sur le Web à Québec qui est un événement qui monte en puissance. L’accueil est chaleureux par l’ensemble des organisateurs, nous partageons même les soirées ensemble autour de quelques bières avec les conférenciers. La mission dure 5 jours et le temps semble s’accélérer tant nous montons en compétences grâce aux conférences et tant nous développons un réseau professionnel comme d’amis à grande vitesse. Un très beau souvenir !

Que s’est-il passé ensuite pour 10H11 au Québec ?

10h11 crée une filiale sur le Québec en 2013. Je me souviens encore d’avoir accompagné mon associé jusqu’au Québec, il avait réussi l’exploit de faire tenir toute sa vie dans 3 valises pour s’installer définitivement sur place. Là aussi, ce souvenir est marquant car le symbole de changer ainsi de vie démontre l’impact des actions de l’OFQJ. La filiale réussit le pari de décrocher ses premiers clients, 10h11 revendra la filiale en 2016 afin de faciliter le pilotage de chaque entité en adéquation avec les environnements auxquels elles sont confrontées.

Outre le Québec, tu as su saisir d’autres opportunités offertes par l’OFQJ. Peux-tu nous dire quelques mots là-dessus ?

Je m’engage sur des actions liées à la Francophonie, aux relations internationales ou encore au digital. Par ces thématiques, je participe régulièrement aux missions de l’OFQJ comme par exemple sur le Kikk Festival à Namur ou encore sur le forum Mondial de la langue française. 
Je profite de cet interview pour remercier l’OFQJ pour sa confiance.

Quel attrait représente la Francophonie économique pour 10h11 ?

10h11 a l’opportunité de travailler par exemple avec le Québec, la Belgique ou encore le Burkina Faso. À la lumière de ces expériences, je ressens la Francophonie comme un catalyseur d’affaires par le fait que la communication est plus fluide entre les acteurs. La langue maternelle revêt toujours une capacité à définir les choses avec plus de précision et d’émotion. Cette faculté génère souvent un lien plus fort dans les rencontres qui se créent.

Nouvelle actualité pour 10H11 qui vient de publier en français ton premier livre « Data Maker ». Comment t’es venue cette idée et à qui s’adresse-t-il ?

L’idée vient de Marius, l’un de mes associés. Il fait le constat que des questions sur l’usage des données reviennent régulièrement de la part de nos clients, partenaires comme des étudiants. Apporter une première réponse au travers d’un livre est une solution pour permettre à tous de mieux comprendre ce phénomène technologique, cette nouvelle culture que chaque entreprise doit apprivoiser : l’usage des données.
Ainsi, le livre est très pédagogique, il s’adresse à toute personne souhaitant démarrer dans cet univers. Le livre est découpé en 5 parties, par métiers, permettant aux lecteurs de picorer le contenu en une fois ou bien de trouver réponse à sa question au fil du temps.
Le livre se commande directement sur www.10h11.com en 3 clics !

10h11 - Data Maker

Pour conclure, comment qualifierais-tu l’OFQJ ?

L’OFQJ est un tremplin de grande qualité pour accélérer l’enrichissement culturel de chacun, pour faire prendre conscience de ce qu’est la francophonie et de la vivre pleinement. Enfin, c’est aussi une organisation capable de créer de la valeur sur le plan social comme économique. 
En somme, un véhicule indispensable à notre époque.

Merci !

Data Maker : 34 réponses pour faire de votre projet data un succès » a été écrit pour répondre à 3 objectifs principaux :

  • Répondre à un bon nombre de questions, génériques ou bien techniques, sur la data. Cette notion de “question” permet au lecteur de venir « piocher » dans le livre, selon ses envies.
  • Dévoiler au lecteur des “tips”, des conseils qui seront généralement des ressources, des exercices ou bien des cas d’études en fonction des questions. L’intérêt est de pouvoir l’immerger dans le concret, ce qui est tout le principe du Data Maker.
  • Offrir une méthodologie qui assure un cadrage de qualité avant de lancer un projet en production. Cette méthodologie s’adresse davantage aux managers ou aux chefs d’entreprise qui désirent sous-traiter un projet data, tout en gardant le contrôle sur la structure de celui-ci.

Data Maker s’adresse avant tout aux débutants sur les questions de data. Certaines parties peuvent malgré tout paraître plus techniques et pourront satisfaire les apprentis data scientists.

Préface de Raphael De Andreis – Chairman and CEO Havas Village France, Chairman South of Europe Havas Creative

Share This