Préparer son séjour

Vous êtes prêt à partir au Québec ? Votre projet de mobilité est bouclé, vous avez obtenu votre lettre d’introduction ? Les billets d’avion sont réservés ? Avant de mettre le pied dans l’appareil, il est indispensable de bien se préparer ! Voici un pense-bête des démarches à avoir finalisé avant le départ et des documents à avoir en poche à votre arrivée sur le sol canadien. 

Les 4 étapes d’un projet réussi

1. Assister à une séance d’information pour étudier toutes mes options

2. Trouver une offre d’emploi temporaire / stage / service civique

3. Effectuer ma demande de permis de travail EIC

4. Être au fait et à jour de ses assurances

Les documents à prévoir avant de partir

  • Un passeport en cours de validité (valable encore 6 mois après votre date de retour)
  • L’équivalent de 2500 $CAD sur votre compte en banque
  • Disposer d’une preuve d’assurance valable toute la duréee du permis de travail (hospitalisation/maladie/rappatriement)
  • Votre lettre d’introduction
  • Justificatifs complémentaires à fournir à l’immigration
  • Permis de conduire international

Sites indispensables à consulter

Quand on pars vivre en pays étranger, même pour une durée courte, il est indispensable d’effectuer un minimum de démarches et de préparations : se déclarer sur Ariane, prendre ses dispositions en terme de fiscalité, d’assurances, de permis de travail, vérifier la validité de ses pièces d’identités… Pensez à faire un bilan complet de votre situation, et de préparer l’après mobilité !

L’arrivée au Canada – Expérience Internationale Canada

Assurez-vous d’avoir bien lu les recommandations des services d’immigration du Canada.

Services aux français – Consulat général de France à Québec – à Montréal

Des informations utiles sur différentes démarches administratives : élections, fiscalité et impôts, santé et affaires sociales, permis de conduire…

Conseils aux voyageurs – France Diplomatie

Le site internet du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères présente des informations très utiles dans ses rubriques Conseils au voyageurs, Ariane et Service aux citoyens.

Avant de partir en mobilité courte durée (- de 6 mois)

Conseil : l’AVE, attention aux arnaques !

Les français et les voyageurs étrangers dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Une fois obtenue, cet AVE qui coûte seulement 7 $ CAN sera valable 5 ans et se prend en ligne directement sur le site du Gouvernement du Canada.

Conseil : Vérifiez la validité de votre passeport

Pour séjourner au Québec, et de manière générale pour entrer sur le territoire canadien, vous devez être en possession d’un passeport. La validité de votre passeport doit dépasser d’au moins un jour la durée de votre séjour au Canada. Les délais d’obtention étant variables selon le lieu d’habitation, il est important d’en faire la demande à la mairie (à la préfecture de police pour les Parisiens) au moins 3 mois avant le départ.

Information : Conduire au Québec avec un permis français

Les Français non-résidents au Québec (touristes, visiteurs ou autre séjours inférieurs à 6 mois) sont autorisés à circuler sur les route du Québec pendant 6 mois consécutifs avec leur seul permis français, sous conditions de validité et d’adéquation avec la classe du véhicule qu’ils conduisent.

En savoir plus sur le site de la SAAQ

Avant de partir en mobilité longue durée (6 à 24 mois)

Conseil : pensez à l’après !

Un projet de mobilité, ça se construit. Le programme Expérience International Canada, vous permet de bénéficier de deux participations jusqu’a vos 35 ans révolus. Envisagez bien toutes les options avant de commencer votre demande de permis de travail.

Consultez notre rubrique Permis de travail pour en savoir plus

Conseil : Trouver un logement au Québec

Avant de partir, renseignez-vous sur les groupes facebook et les sites internet types kijiji.ca/louer.ca … pour prévoir des visites dès votre arrivée. À savoir que les procédures de location sont plus simple qu’en France (vous n’aurez besoin ni de garant ni caution)

Information : conduire au Québec avec un permis français

Au-delà de 6 mois de séjour au Québec, les conducteurs, à l’exclusion des étudiants et stagiaires, doivent obligatoirement être munis d’un permis de conduire internationalqui accompagne leur permis original. Lors d’un contrôle routier, les conducteurs doivent être en mesure de présenter les deux documents (le permis de conduire international ne se substitue pas au permis original).

En savoir plus sur le site de la SAAQ

Conseil : la téléphonie

Les forfaits téléphoniques coûtent plus cher qu’en France, il faut prévoir entre 20 et 50 $ CAD par mois. Voici quelques opérateurs que vous pouvez retrouver au Canada : Fido Mobile, Koodo Mobile et TELUS Mobile…

Conseils : Ouvrir un compte en banque au Québec

L’ouverture d’un compte en banque est indispensable avant de partir. Si vous partez pour une durée de plus de 8 mois, dans le cadre des programmes de l’OFQJ vous bénéficiez de l’ouverture d’un compte en banque avec notre partenaire Desjardins.

Le système des cartes de crédit/débit est très différent du système français, renseignez-vous auprès de votre banque sur l’utilisation de ces deux cartes.

Le CV à la québécoise

Les grandes règles du CV à la québécoise

  • 1 à 2 pages
  • Ne pas inclure de renseignements relatifs à votre vie privée (âge, sexe, état civil, nationalité, religion, etc.)
  • Pas de photographie
  • La description des emplois commence par le plus récent, et les fonctions occupées, les missions réalisées et les résultats obtenus sont plus détaillés que dans le CV français.
  • Privilégiez les verbes d’action (ex : analyser, informer, coordonner, concevoir, animer, etc.).
  • Prévoyez une rubrique Compétences particulières pour exposer des connaissances spécifiques susceptibles de présenter un intérêt pour l’employeur (informatique, langues parlées et écrites, connaissances et compétences reliées au poste).
  • Au Québec, la connaissance de l’anglais est valorisée et doit être mentionnée
  • Indiquez en fin de CV « références disponibles sur demande » avec 2 ou 3 références d’anciens employeurs ou professeurs. Il n’est pas rare que les employeurs québécois entrent en contact avec les employeurs précédents

Adaptez-vous au language québécois

  • Au Québec, certains postes n’ont pas la même dénomination qu’en France. Par exemple : un commercial > représentant vendeur. Renseignez-vous.
  • N’utilisez pas d’abréviations ou d’acronymes. Bannissez les sigles tels que BAC, BTS ou CAP qui ne correspondent à rien au Québec. Précisez plutôt le nom en toutes lettres de votre formation ou diplôme.
  • Indiquer la correspondance de vos diplômes dans le système québécois, afin que l’employeur ait une idée de votre niveau d’études.

Questions fréquemment posées

Puis-je voyager avec mon animal de compagnie ?

Au Canada c’est le Programme national de la santé des animaux, régit par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) qui règlemente l’entrée de tous les animaux, y compris les animaux domestiques et les animaux de compagnie non traditionnels, ainsi que les produits d’origine animale qui entrent au Canada.

Renseignez vous sur le site du Gouvernement du Canada –  Apporter votre animal au Canada et de l’Agence canadienne d’inspection des aliments

Share This