L’OFQJ, en partenariat avec Ubifrance, a soutenu la participation de 4 jeunes viticulteurs français au Salon des Vins d’Importation Privée RASPIPAV, qui s’est tenu du 2 au 4 novembre 2013 à Montréal.

Producteurs dans les régions de la Champagne-Ardenne ou en Midi-Pyrénées, ces 4 viticulteurs ont pour point commun la production de vins ou de champagne aux cépages anciens.

Jan Panman

[img_assist|nid=7498|title=|desc=|link=none|align=left|width=180|height=104]Jan Panman et sa famille sont des vignerons indépendants. Leur  domaine, le Domaine Rives-Blanques, est un petit vignoble familial spécialisé dans la production de vin blanc qualitatif (AOP tranquille et effervescent). Dans leur gamme de vin, il y a la traditionnelle Blanquette de Limoux ainsi que la cuvée Occitania : un vin tranquille élevé en fût et issu de Mauzac, un cépage historique de la région. Pour leur production, ils suivent une philosophie écologique et sont agrées en Agriculture Raisonnée. En 2013, le domaine sera agréé Terra Vitis.  

Nicolas Roumagnac 

[img_assist|nid=7499|title=|desc=|link=none|align=left|width=156|height=180]

Nicolas Roumagnac est le gérant du Domaine Roumagnac, exploitation basée au nord de Toulouse dans le sud ouest appellation Fronton. Il a créée depuis 3 ans la structure de commercialisation du domaine afin d’internaliser 100% de la production AOP Fronton du domaine avec une mise en bouteille et la mise en vente directement sur le domaine. Après s’être implantée sur le marché national, la société est désormais en plein développement à l’international. Le Québec est donc une zone à fort potentiel pour le domaine.

Louis Brousse 

[img_assist|nid=7500|title=|desc=|link=none|align=left|width=129|height=180]

Louis Brousse est le neveu de Pascal Pieron qui dirige avec son frère Olivier Le Château Rouffiac et le domaine de Bovila. Les deux frères se partagent la responsabilité des deux domaines familiaux acquis en 2001. Ils s’occupent tour à tour du vignoble, de la culture, des vins et de leur commercialisation. Conscients de la richesse des sols et du potentiel de leur terroir, ils ont su développer plusieurs cuvées d’exception (A.O.P Cahors et vins de pays de Lot), en tirant meilleur parti du Malbec, cépage emblématique. Les deux frères ont aujourd’hui l’ambition de se développer à l’export et c’est dans cette optique que Louis Brousse a récemment rejoint leurs rangs en tant que responsable commercial. Cette expérience au Québec est une expérience importante pour faire connaître leur production outre-atlantique.

Cyril Gyejacquot
[img_assist|nid=7501|title=|desc=|link=none|align=left|width=157|height=180]

En 2001, après l’obtention de diplômes en viticulture et de commerce en Boissons Vins et Spiritueux, Cyril Gyejacquot intègre à 20 ans l’entreprise familiale EARL Gyejacquot. Quelques mois plus tard, son frère et lui décident de créer leur propre société SARL Gyejacquot Champagne, en ayant pour objectif de départ la "prestation" puis très rapidement le développement et la commercialisation du champagne Gyejacquot élaboré par l’ EARL.

Actuellement, leur objectif est de faire connaître leur gamme de champagne qu’ils ne cessent de faire évoluer et grandir, et ce notamment à l’export. Le Québec représente donc une belle opportunité commerciale pour eux.

Les activités de leur société sont diverses et de ce fait très riches, d’autant que les deux frères sont présents de la culture à l’élaboration. Ils cultivent 9.5 HA qui leur permettent d’élaborer différentes cuvées grâce à leurs différents cépages (pinot blanc, pinot noir et chardonnay). De plus, ils ont développé une prestation qui leur permet de gérer manuellement 18 Ha.

Spécialisés dans la production de vin aux cépages anciens, cette mission leur a ainsi permis de rencontrer les principaux acteurs québécois du secteur et de découvrir les opportunités d’exportation de leur vin dans la province. Outre les réseaux professionnels, tous ont également eu l’occasion, au cours du Salon, de vendre leur production aux particuliers et ainsi faire connaître leur savoir-faire français.

Le vin au Québec

Le Canada est le 5e importateur de vin au monde en volume et le 4e en valeur. Il est également le 8e client de la France en valeur et le 7e en volume.

Plus spécifiquement, le Québec, avec la Société des alcools du Québec (monopole provincial), est le 1er acheteur de vins français au monde. Le dynamisme de l’économie québécoise, le pouvoir d’achat d’une population dont le PIB par habitant est l’un des plus élevés au monde, l’évolution et le raffinement du goût des consommateurs québécois dans ce domaine, sont autant de sources d’opportunités pour l’offre française.

C’est d’ailleurs au Québec que l’on enregistre la plus forte consommation de vin au Canada.

Dans cette logique, la Société des alcools du Québec prévoit une croissance des ventes de 8% sur les cinq prochaines années, alors que la croissance de l’importation privée de vins dans la Province est estimée à 10% par an depuis 5 ans.

Plus d’informations : 

L’OFQJ, en partenariat avec Ubifrance, a soutenu la participation de 4 jeunes viticulteurs français au Salon des Vins d’Importation Privée RASPIPAV, qui s’est tenu du 2 au 4 novembre 2013 à Montréal.

Producteurs dans les régions de la Champagne-Ardenne ou en Midi-Pyrénées, ces 4 viticulteurs ont pour point commun la production de vins ou de champagne aux cépages anciens.

Centre de ressources

date de création : 2013-12-04 12:42:47

Share This
X