L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) était présent aux Journées Jobs d’été ces 26 et 27 mars au Centquatre à Paris. La rédaction de Libération en parle dans son article consacré à la recherche de jobs chez les jeunes.

 

Extrait

Dans le secteur Village Europe et international, envahi de drapeaux, l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) permet aux étudiants français de partir au Québec pour réaliser un stage ou, à plus long terme, décrocher un emploi. Ce, souvent à des prix défiants toute concurrence. L’année dernière, 10 000 étudiants sont partis au Québec avec l’office. D’après Steven-Paul Pioro, de l’OFQJ, les étudiants sont en fait très peu à vraiment chercher un stage mais visent plutôt un emploi. «Je n’ai presque pas vu de demandes de jobs d’été aujourd’hui. On est souvent confronté à des jeunes inquiets par leur insertion dans la société, diplômés ou sur le point de l’être

A 24 ans et après un Master 1 en communication, Florian a justement décidé de partir au Québec pendant une année de césure. Il a choisi le «permis vacances travail» (PVT), qui offre la possibilité de voyager et travailler dans cette province pendant un an. «Je cherche un petit boulot dans la vente de produits sportifs. J’avais déjà le projet de partir avant de me lancer avec l’OFQJ. Quand je vois ma sœur qui galère avec un bac +5, ça renforce mon choix», affirme-t-il. «On a plus de demandes que d’offres. Et on a pourtant 14 000 places à pourvoir chaque année (pour le Canada)», assure Steven-Paul Pioro."

[img_assist|nid=7283|title=|desc=|link=none|align=middle|width=465|height=350]

 

en savoir plus

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) était présent aux Journées Jobs d’été ces 26 et 27 mars au Centquatre à Paris. La rédaction de Libération en parle dans son article consacré à la recherche de jobs chez les jeunes.

 

Centre de ressources

date de création : 2013-03-28 11:27:31

Share This
X