Le soir du 23 juin au Parc Jean-Drapeau de Montréal  la veille de la Fête du Québec, photographié par Lucil B.

 

On peut croire que s’installer au Québec, ce n’est pas vraiment dépaysant car on reste dans un univers francophone malgré un accent différent. Et pourtant, il y a quelques points divergents entre la société québécoise et la nôtre! Cette culture est unique et il faut du temps pour l’apprivoiser! Voici des guides qui t’aideront à t’adapter rapidement au Québec mais plus spécifiquement aux villes qui te sont destinées : Montréal, Québec et Gatineau !

 

LA MÉTÉO 

Grand sujet de discussion aussi bien entre Français qu’entre Québécois, la météo au Québec, surtout à Montréal montre deux extrêmes : des températures qui peuvent monter jusqu’à 40°C en été et plonger jusqu’à -35°C en hiver. C’est assez difficile à croire quand on arrive dans l’une ou l’autre des saisons mais pourtant c’est bien réel ! Pour l’été, des habits légers sont parfaitement suffisants, en hiver par contre il vous faut être super bien équipé : bottes d’hiver bien rembourrées lorsque la neige pointe le bout de son nez, chaussettes en laine (fait le plein à Décathlon avant ton départ), manteau chaud, gants et bonnets sont indispensables!

La vie continue malgré les intempéries, cependant prévois bien tes déplacements après des grosses tempêtes de neige !

 

LES FEUX ROUGES 

Ça semble très évident et pourtant on préfère te prévenir : ne te fais pas écraser dès ta sortie de l’aéroport puisque c’est une des premières choses que tu vas devoir affronter ! Face aux passages piétons, tu verras un seul feu tricolore en face de toi. Les chiffres qui défilent sur son écran, sont les secondes que tu as pour traverser. Quand le feu face à toi est rouge, reste sur le trottoir. Sinon c’est passible d’une amende !

 

DÉPANNEUR, JEAN COUTU, SAQ ET AUTRE JARGON POUR SAVOIR MAGASINER!

Le dépanneur fait office de petite épicerie pour te dépanner comme tu peux t’en douter!

Le Jean Coutu c’est un peu comme une parapharmacie où tu trouves principalement des produits de beauté, des parfums comme des chips, du chocolat, et parfois des produits surgelés, des vêtements, un bureau postal ?! L’autre enseigne qui offre des produits similaires est Pharmaprix ou Familiprix.

Les supermarchés sont appelés « épicerie », les plus répandus sont IGA et Métro. Il en existe des moins chers plus excentrés comme Super C, la chaîne P&A, Maxi et Walmart.

Pour faire le plein de fruits et légumes de manière locale et plus éthique, les fermes Lufa proposent des paniers livrés à domicile ou à retirer en point de cueillette. Moins cher, il y a Second Life qui sauve des petits légumes délaissés par les chaînes de distribution à cause de leur apparence, alors que c’est la beauté intérieure qui compte !

A chaque ville son Dollorama.  C’est une sorte de Bazarland où tu peux acheter des bougies, des nappes, des pantoufles comme des pâtes, du beurre de cacahuètes, etc, à moindre coût.

La SAQ est l’enseigne spécialisée dans la vente d’alcools en tout genre, de vins et de spiritueux. Même si on peut en trouver en supermarché tu pourrais t’étonner du manque de choix!

Les boutiques Renaissance sont l’équivalent d’Emmaüs en France. Pratique pour trouver un manteau d’hiver, des bottes, un sac ou des patins!

 

LES TAXES ET LES POURBOIRES 

Faire tes courses se sera un peu jouer à la roulette…parce que le montant total varie toujours en fonction de la taxe sur les produits et services (TPS) et la taxe de vente du Québec (TVQ) qui s’additionnent et qui ne seront indiqués seulement après ton passage en caisse !

Pour les restos, n’oublie pas les pourboires ou tips ! L’usage est de donner au moins 15 % de la facture avant les taxes (tu n’es pas obligé d’en laisser dans les fast-foods ou quand on te sert au comptoir).  Il en est de même au bar, où on laisse généralement au moins 1 $ au barman. Comme les autres services, laisse aussi un “tip” d’environ 10 % de ta facture chez ton coiffeur, même si ta coupe est ratée!

 

LA BANQUE

Avant ton départ, prends rendez-vous avec ton conseiller bancaire pour savoir si ta banque française te propose un forfait international intéressant ou une carte Gold Mastercard plus avantageuse.

Dans l’ensemble, pour tous tes voyages à l’étranger, les plateformes de transfert en ligne comme Transferwise seront tes meilleures amies…Où que tu sois, pour envoyer de l’argent de ton compte bancaire français vers un compte étranger dont tu connais les détails bancaires, tu peux utiliser ce site. Très pratique, sécurisé et rapide. Pour ça, il faut se créer un compte Transferwise, c’est gratuit. Le premier transfert est aussi gratuit avec un lien de parrainage. Après le premier transfert, les autres deviendront payants mais ce sera toujours le meilleur taux de change proposé sur le marché!

Grâce au partenariat entre l’OFQJ et la banque Desjardins, tu pourras aussi ouvrir un compte chez eux gratuitement et ils te fourniront une carte de débit le jour même. Pour se faire, tu auras besoin d’apporter ton permis de travail, ton passeport et avoir une adresse québécoise. Cette carte de débit à un coût de 5$ qui seront débités directement sur ton compte après son ouverture. Avec cette nouvelle carte de débit tu pourras faire des retraits, payer tes courses, mais tu ne pourras pas payer en ligne! Il est tout aussi possible de souscrire à une carte de crédit.

La spécialité des comptes canadiens, sont les virements Interac. Késako? Cela consiste à pouvoir faire un virement à une personne sans avoir ses détails bancaires, tu auras juste besoin de son courriel! C’est une technique très répandue (mais pas du tout nécessaire) ici pour payer son loyer.

 

LA SANTÉ

Parce que vivre au Québec l’hiver s’avère parfois dangereux, il faut s’affilier à la RAMQ dès ton arrivée sur le sol québécois! Après ça, tu n’auras plus peur des chutes dues au satané verglas! Comment faire? Avant ton départ, rends visite à ta CPAM et donne leur le formulaire que ta structure aura préalablement rempli et signé. Après ça, ils devraient te le retourner par courrier tamponné! Comme toujours vérifie bien que les dates correspondent à tes dates de mission, sinon tu auras droit à de mauvaises surprises! Si tout est ok, garde ce formulaire, scanne-le, encadre-le et rends-toi à la RAMQ dès que tu as une adresse fixe au Québec! Tu devras payer environ 10$ pour l’émission de ta carte. Ramène aussi ton passeport, ton permis de travail ! Maintenant tu connais la chanson…ça parait évident!

En moins de 10 jours, tu recevras ta carte soleil avec ton beau minois dessus directement chez toi! Si tu la perds, signale le tout de suite à la RAMQ et tu pourras en commander une nouvelle directement en ligne pour environ 15$.

Garde toujours ta carte soleil sur toi, TOUJOURS. Car en cas d’urgence ou de consultation chez le médecin, on te la demandera pour que tu n’aies pas à payer 150$, c’est pratique! En cas d’urgence, c’est difficile d’y penser mais avant toute consultation d’urgence appelle ton assurance chapka OFQJ au +33 1 74 85 50 50 pour les prévenir.

Si tu tombes malade, tu remarqueras que le système est tout à fait différent de la France. Ici, les Québécois ont des médecins de famille mais les étrangers, eux, doivent prendre rendez-vous dans des cliniques (sachant qu’il n’y a jamais de place c’est très pratique) ou aller dans des cliniques lors des plages horaires de consultation sans rendez-vous. Le dernier recours est d’aller aux urgences… et attendre parfois jusqu’à une journée entière !

Pour trouver une ressource pour une consultation médicale, tu peux aller directement sur le portail santé du Québec.

Sinon, tu peux aller sur le site de Bonjour Santé qui pour 19$ te permet de trouver les créneaux disponibles pour une consultation médicale.

ATTENTION !

Même si tu es affilié à la RAMQ durant ta mission, les médicaments au Québec ne sont pas remboursés par la RAMQ ! L’assurance OFQJ n’est pas une complémentaire santé et ne remboursera pas les médicaments.

Voilà pourquoi il est important de faire un check-up médical avant de partir et faire le stock de médicaments utiles en France.

Tu désespères de ne pas trouver de Doliprane au Québec ? Le site Maudits français t’offre des alternatives à travers son article « 10 médicaments français et leurs équivalents au Canada ».

 

LA TÉLÉPHONIE

Alors là, plusieurs options s’offrent à toi. Et puisqu’on est sympa, on va te donner nos astuces pour ne pas vider tout ton livret Jeune en 1 mois

L’astuce ultime est de GARDER SON NUMÉRO FRANÇAIS en choisissant un opérateur low cost qui propose des forfaits Amérique du Nord. Cela te reviendra moins cher que de souscrire à un abonnement canadien. Par exemple, Red SFR propose un forfait à 15€/mois pour 15GO d’internet, appels et sms illimités en France ou au Canada mais aussi aux States! Ton premier mois peut être gratuit si tu te fais parrainer aussi !  Pour avoir un numéro canadien, il y a Fido, Bell ou Fizz. Ce dernier est un nouvel opérateur abordable dans la mesure où c’est toi qui décide ce dont tu as besoin selon ton budget. Par exemple, pour 17$ par mois tu peux avoir un numéro, appels et sms illimités au Québec. Tu peux aussi étendre ton forfait en augmentant ton nombre de GO en données mobiles! En te faisant parrainer avec un code de référence (code promo de parrainage) comme LBNGZ, tu auras 25$ de crédit offert dès ta 2eme facture. C’est sans engagement of course! Ça fonctionne au Québec, Canada, USA selon ton forfait!

Sur la route 155, Québec, octobre 2019, photographie par Lucil B.

SE DÉPLACER

Le covoiturage est vraiment essentiel au Canada. Beaucoup de groupes sur Facebook proposent des covoits, il suffit de trouver les bons mots clés comme par exemple Rideshare Gatineau/Ottawa/Montréal/Québec ! Sinon des sites spécialisés te permettront de réserver un lift comme Amigoexpress, Poparide et Ridesharing !

Il y a bien sûr les bus. Sur le site busbud, tu trouveras toutes les compagnies de bus et tu pourras comparer les prix.  Les compagnies qui t’emmèneront hors du Québec sont Greyhound ou Megabus qui propose des trajets Montréal-Toronto à partir de 20$ selon tes dates.

Si tu pars en road trip à plusieurs, louer une voiture peut être un bon plan ! Pour se faire tu peux essayer les sites Turo  et Communauto.

Et le train dans tout ça ?

Viarail c’est la SNCF du Canada, sauf que le réseau ferroviaire du Canada est surtout développé pour le transport des marchandises. Ce qui fait que les prix des trains pour se rendre à Ottawa sont chers. Pour avoir des prix abordables il faut s’y prendre en avance !

Ce qui est quand même merveilleux c’est que si tu veux sortir du Québec pour voir d’autres provinces, il existe le Canadien, une ligne de Toronto à Vancouver qui s’arrête dans les plus grandes villes (Winnipeg, Edmonton, Jasper, etc), là aussi les prix sont excessifs.

 

QUELQUES SITES ET APPLIS UTILES AU QUÉBEC


 

LE SAVOIR VIVRE QUÉBÉCOIS

Apparemment les Québécois repèrent facilement un Français, pas seulement parce qu’il a un accent mais surtout à son comportement. Alors comment mieux se fondre dans la masse et s’adapter à cette nouvelle culture?

Les conseils qui vont suivre s’inspirent de faits réels, ils proviennent de remarques faites par des Québécois aux Français.

Ce qui frappe en premier en arrivant au Québec, c’est la chaleur humaine qui s’en dégage. On te sourit, on répond à tes questions, on te tutoie même si on ne te connait pas du tout, ça surprend mais c’est agréable! Le fait est que l’usage est de tutoyer, sauf les personnes âgées mais ça reste assez flou encore pour la personne qui rédige cet article.

Le Français a cette réputation internationale d’être snob ou arrogant. Vouvoyer quelqu’un renvoie un peu à cette image prétentieuse du Français. D’ailleurs on a souvent l’habitude de tout comparer avec ce qu’on connait, on donne notre avis sur tout même quand on ne nous le demande pas, et on pense tout savoir. Mais le fait est que nous ne sommes pas dans notre pays et qu’il est très mal vu de le critiquer ou de le comparer avec la France! Évite de râler pis reste souriant et positif!

Sois poli et FAIS LA QUEUE quand tu attends, surtout pour prendre le bus! Laisse les gens sortir du métro. Héritage anglo-saxon très utile qu’on aimerait bien appliquer en France!

Même si les Québécois sont adorables et serviables, les Français ont du mal à s’intégrer car il est difficile d’entrer rapidement dans un groupe d’amis québécois. Rester entre Français n’aide vraiment pas! Essaye donc d’aller à des 5 à 7, l’équivalent d’un afterwork. Pour s’intégrer et découvrir la culture québécoise, il faut visiter différents villes. Ne reste pas qu’à Montréal car ce n’est pas le Québec, comme Paris n’est pas représentative de toute la France! Deviens bénévole pour une asso, va à des matchs de hockey, choisis des colocataires québécois, etc.

En soirée qu’apporter? Dans tous les cas il faut apporter quelque chose, c’est certain! Arriver les mains vides est très mal vu même si on t’invite sans préciser d’apporter des victuailles! En même temps, c’est un peu pareil en France…En revanche, ce que tu apportes c’est ce que tu consommes, demande avant de te servir autre chose que ce que tu as apporté!

Pour les pique-niques et 5@7 au Parc, il est interdit de consommer des boissons alcoolisées SANS avoir à manger avec soi. Il faut l’équivalent de ce que tu bois en nourriture ! La loi québécoise prend soin de toi et s’assure que tu éponges bien tes excès.

N.B : il est interdit de boire de l’alcool dans la rue !

Autre N.B : presque tous les endroits où sortir la nuit ferme à 3h du matin.

 

LES EXPRESSIONS

Maîtriser le dialecte québécois est primordiale pour éviter les quiproquos!

Ne corrige jamais les erreurs de français des Québécois car ce ne sont pas des erreurs! C’est simplement que nous n’avons pas exactement la même langue. Au Québec, on utilise parfois « le » à la place de « la », pis ils ne disent pas « puis », pis ils rajoutent des « tu » à tout va! Ne dis plus jamais du coup à chaque phrase, apparemment ça irrite les oreilles de nos amis, utilise plutôt faque (= fait que). Les Québécois utilisent des anglicismes, mais pas les mêmes que les Français. Par exemple, le « STOP » est un « Arrêt », on ne dit pas garer sa voiture mais parquer son char. N’utilise jamais le mot « gosse » pour parler d’enfants, sauf si tu veux créer un malentendu cocasse!

Autochtone = Amérindien

Balayeuse = aspirateur

Bécosse = toilette extérieure

Bibitte = insecte

Blonde = petite amie

Chum = petit ami

Camisole = débardeur

Chandail = t-shirt, top

Change = monnaie

Chat sauvage = raton laveur

Capoter = flipper

Chicaner = disputer

Code NIP = code PIN

Écœurant = selon le ton c’est soit super, soit dégoutant

Frette = froid

Gossant = énervant

La Job = le travail

Lâcher un call = donner un coup de fil

Liqueur = boisson gazeuse

Molécule/pilule = médicament

Mitaine = moufle

Niaiser = faire marcher

C’est plate : c’est nul, c’est ennuyant ou dommage

Pamphlet = brochure

Pantoute = pas du tout

Sécheuse = sèche-linge

Soccer = football

Être tanné = en avoir marre

Tuque = bonnet


Les Feux Loto-Québec, juillet 2019, photographié par Lucil B.


17.10. 2019 – Lucil B.

 
Share This
X