Dans un cursus universitaire, le stage à l’étranger revêt souvent une importance particulière, véritable rite de passage vers le monde du travail. Dans le cadre de son programme Mobilité étudiante, l’OFQJ s’efforce d’apporter soutien et réponses aux jeunes étudiants : de l’information sur les procédures administratives, une entente avec la plateforme Trouve un stage pour aider les jeunes dans leur recherche d’entreprise, et une aide financière à la mobilité. 

Etape 1 : Assister à un atelier d’information 

Première étape de tout projet de mobilité : s’informer. Les ateliers d’information hebdomadaire de l’OFQJ vous informeront sur les subtilités des programmes de l’Office, les différents permis de travail, les délais et démarches administratives nécessaires avant le départ. 

Des webinaires d’information en ligne ont lieu, sur inscription, chaque lundi après-midi, et en présentiel dans toutes la France lors de la Tournée du Pôle information mobilité.

Pôle information mobilité - Ateliers d'information

Etape 2 : Trouver son stage et faire ses démarches

Trouver son stage depuis la France n’est pas une mince affaire. En moyenne, comptez 6 mois entre le début de votre recherche et le début de votre stage. Vous profiterez de ce délai pour faire vos démarches administratives (passeport en cours de validité, assurances, etc.). Une fois votre convention de stage signée, comptez environ 8 semaines de démarches administratives auprès d’Expérience internationale Canada pour obtenir votre permis de travail.

Bon à savoir : Au Canada, les entreprises ne sont pas tenues par la loi de verser des indemnités à leurs stagiaires. Certaines en versent, d’autres non.

Trouve un Stage

Découvrez Trouve un stage et les détails du programme Mobilité étudiante de l’OFQJ

En juin 2021, l’OFQJ a signé une entente avec la plateforme québécoise “Trouve un stage” par Boomrank, qui met en relation les jeunes étudiants en recherche d’un stage, et les entreprises de tous domaines.

Les jeunes étudiants français en recherche de stage sont donc invités à se créer un compte sur le site Trouve un stage. Ils auront besoin d’indiquer leur nom, prénom et email, ainsi qu’un curriculum vitae à jour. Il est fortement recommandé de mettre son CV à l’heure québécoise, en pensant bien à rechercher et indiquer les équivalences avec les diplômes québécois.
Une fois sur la plateforme, les étudiants pourront également charger le programme de la formation délivrée par leur université ou leur organisme de formation, afin d’informer au mieux les employeurs québécois du contenu de leur formation.

Etape 3 : Obtenir une aide financière de l’OFQJ 

Une fois le stage signé, les démarches administratives effectuées, et le stagiaire prêt à partir, l’OFQJ offre un dernier coup de pouce aux étudiants, sous la forme d’une aide financière de 200 € pour un stage lié aux études. 

Pour cela, il suffit de déposer votre projet sur l’intranet de l’OFQJ, pour étude par nos chargées de projets. 

Bon à savoir : en cette période de crise sanitaire, l’OFQJ soutient également les stages en télétravail depuis la France pour une entreprise québécoise. N’hésitez pas à demander l’aide financière au titre des stages virtuels.

Résidence OFQJ Décembre 2018
Share This