Portrait d’une jeune toulousaine de 23 ans – Formée aux métiers de la tapisserie en siège et d’ameublement, Adeline a bénéficié d’un stage de perfectionnement proposé par l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) dans le cadre de la convention avec la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services de l’industrie et de l’emploi (DGCIS) du Ministère de l’économie.

 

Témoignage

"Après l’obtention d’un titre professionnel de tapissier garnisseur, je cherchais à identifier les opportunités qui m’étaient offertes pour compléter mon parcours par une expérience à l’international. Au cours d’une réunion d’information sur la mobilité, une association toulousaine en lien avec ma Mission locale m’a recommandé le site de l’OFQJ, où j’ai pu identifier dès ma première connexion une offre de stage de perfectionnement faite pour moi.

[img_assist|nid=7412|title=|desc=|link=none|align=right|width=200|height=351]

Le temps de préparer ma candidature, j’ai répondu à l’annonce et une semaine après on m’appelait pour me dire que j’étais prise pour ce stage et m’informer du jour de mon départ.

L’OFQJ m’a soutenu dans toutes mes démarches administratives. Il s’est occupé de mes billets d’avion, mais aussi de mon assurance, et m’a attribué à une bourse de 700€/mois pendant 3 mois.

Je suis arrivé à Montréal en mars 2013, pour débuter ce stage chez Foutu Tissu, une entreprise de rembourrage et d’impression textile. Je dois avouer, qu’en arrivant au Québec, je n’avais pas vraiment d’objectif ou de but particulier dans la vie. J’avais juste envie de partir et j’étais curieuse de découvrir le Canada tout en continuant à pratiquer mon métier. 

Aujourd’hui, ça fait 6 mois que je suis à Montréal et j’ai vraiment passé de très bons moments ici. J’y ai fait de belles rencontres et de beaux voyages, mais j’y ai aussi et surtout beaucoup appris.

Dans quelques jours je rentre en France, avec plus d’ambition et de confiance en moi mais aussi beaucoup d’incertitudes face aux opportunités qui se présentent à moi et sur ce que je veux vraiment.

Très vite après être arrivé chez Foutu Tissu, j’ai réalisé que ce que je voulais, c’était monter mon entreprise avec une amie et travailler à mon compte. Puis au milieu de l’été, Foutu Tissu m’a proposé un poste dans l’entreprise après mon stage. Du coup je me pose beaucoup de questions et je suis très partagée concernant ces deux possibilités.

J’attends d’être en France pour prendre ma décision, et en janvier, je serai soit salariée chez Foutu Tissu à Montreal ou en train de monter mon entreprise en France."

 

en savoir plus

 

© Crédit photo – Stéphane Pitti pour l’OFQJ

 

Portrait d’une jeune toulousaine de 23 ans – Formée aux métiers de la tapisserie en siège et d’ameublement, Adeline a bénéficié d’un stage de perfectionnement proposé par l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) dans le cadre de la convention avec la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services de l’industrie et de l’emploi (DGCIS) du Ministère de l’économie.

 

Centre de ressources

date de création : 2013-09-06 12:07:53

Share This