23.10. 2019 – Lucil B.

#Témoignage : Clara, 24 ans, Marseillaise, est depuis juin 2019 volontaire au sein de l’association Explos-Nature basée aux Bergeronnes, petit village sur la côte nord du Québec. Clara désirait depuis longtemps trouver le moyen de s’impliquer d’une manière plus concrète et intense dans l’environnement. Elle nous raconte comment sa mission de Service civique a comblé ses souhaits et permet à de jeunes enfants d’être sensibilisés à la protection du milieu marin :

 

J’ai fait un DNAP à l’école des Beaux Arts d’Aix en Provence, durant lequel j’ai pu partir en ERASMUS à Palerme (Sicile,Italie) et un Master de Médiation Culturelle de l’Art à l’université. Durant mes études j’ai toujours travaillé avec les enfants, en tant qu’animatrice dans les colonies de vacances ou en faisant du baby-sitting. Je fais régulièrement du bénévolat lié à l’environnement comme des ramassages de plage.

La mission sur le papier semblait être faite pour moi : sensibiliser le jeune public aux différentes problématiques environnementales du St Laurent, en gros faire découvrir, aimer et inciter à protéger les baleines et leur environnement. Nombreuses sont les personnes qui m’ont enregistrées sous le nom de « Clara Baleine » sur leur téléphone pour dire à quel point cet animal est important pour moi.

Une fois les procédures de sélections passées, je me suis autorisée à réaliser que je partais 6 mois au Québec « sauver les Baleines ». C’était fou mais pas non plus facile de dire au revoir à ses proches pour 6 mois surtout quand on ne peut pas justifier ça par « c’est pour mes études » ou  » ça m’aidera à trouver du boulot », car non je partais pour ma propre conscience car j’ai besoin d’agir pour l’environnement et que je ne vais pas gagner d’argent ni d’expérience dans un domaine qui embauche.

                                     Les jeunes classes bleues de Clara à Bergeronnes!

 

Concrètement c’est quoi la job ?

Le printemps et l’automne, Explos Nature, accueille des groupes scolaires : primaire, collège, lycée, cégep sous forme de stage de 3 à 5 jours dans le grand bâtiment de l’école de la mer, rue de la rivière, à Bergeronnes appelé « village des baleines ».

Nous, Naturalistes, vulgarisateurs, médiateurs scientifiques, animateurs passionnés, emmenons ces jeunes gens découvrir le Saint Laurent, sa biodiversité, sa géomorphologie, sa beauté et ses diverses problématiques. Pour cela nous avons des activités à animer dans notre bâtiment mais aussi et surtout sur le terrain car à Explos on veut mettre l’accent sur les 5 sens, on va sentir la marée, voir la bioluminescence, toucher des étoiles de mer, goûter des algues et entendre…le souffle des baleines ! Les jeunes sont accueillis dans le bâtiment à la manière d’une colonie de vacance, ils mangent et dorment ici et nous aussi.

Durant l’été on a accueilli des camps familles, des ados et un camp familial spécialisé pour les enfants neuroatypiques. Ce sont 5 jours où le but est de faire passer des belles vacances dans la région à ces personnes et de leur délivrer des informations pour les sensibiliser. C’est un moment où les familles viennent se ressourcer en nature.

 

Ma vie là bas

Une fois sur place j’ai été tout de suite très bien accueillie et mise dans le bain instantanément ! Je me trouve dans une géante coloc’ qui peut aller de 15 à 5, 3 et puis…1. Puisque c’est saisonnier et qu’à la mi-octobre le bâtiment n’accueille plus de public, je serai donc seule à vivre dans ce gigantesque bâtiment et ma mission sera plus administrative pour la plupart du temps. Mais c’est la possibilité d’avoir un rôle différent, d’être dans l’organisation et dans l’amélioration des activités que j’ai pu vivre en les animant.

Sur le terrain ce sont des classes bleues dans un lieu extraordinaire avec une équipe très soudée et surtout passionnée. C’est aussi vivre dans un village très petit et très isolé, mais encore vivre au contact de la nature, pouvoir faire sa cueillette, champignons, bleuets, thé du labrador et de nombreuses plantes de la forêt boréale. Les sorties culturelles sont aussi très différentes, ayant toujours baignée dans le théâtre, les concerts, les musées, les arts de la rue, le cinéma, j’appréhendais d’être loin de tout. Mais c’est juste différent, il y a des concerts, c’est de la musique traditionnelle, ou du jazz sous la lune avec les étoiles filantes et les baleines, ou des artistes exposés dans le bar du village d’à côté. Et ce changement me convient très bien !  Le soir des grands feux sont organisés sur la plage et le jeudi soir c’est quilles !

J’ai aussi du temps pour voyager, j’ai séjourné plusieurs fois à Montréal, à Québec et dans des plus petites villes pour rendre visite à des amies. Je n’ai pas échappé au fameux tour de la Gaspésie que j’ai fait avec trois autres volontaires OFQJ.

Les photos de ce roadtrip sont disponibles sur le compte Insta de notre communauté!

Voici quelques uns de mes coups de cœurs : la côte nord en général, mention spéciale à la Baie St Marguerite extraordinaire pouponnière de bélugas sur le fjord et la vallée de Matapédia en automne découverte lors de mon road trip en Gaspésie aux couleurs plus intenses les unes que les autres !

J’y ai sincèrement rencontré de belles personnes et en ayant échangé avec d’autres volontaires qui sont dans des grandes villes c’est un avantage pour moi d’avoir été « isolée » car j’ai pu lier de vraies amitiés avec les Québécois.

 

Mon expérience et après ?

Ce Service civique fut l’opportunité de travailler dans le domaine de l’environnement sans avoir de diplôme ainsi que de me prouver que je suis capable d’apprendre la biologie.

A part apprendre l’anglais je n’ai pas vraiment de projet mais je suis quelqu’un qui prévoit à l’avance alors d’ici la fin de mon Service civique je compte sur moi pour me trouver de quoi faire !


                            Les couleurs de l'automne sur la vallée de Matapédia en Gaspésie

 

Share This
X