A l’occasion du XVIIe Sommet de la Francophonie (11- 12 octobre 2018 Erevan – Arménie), l’OFQJ a soutenu la participation de 13 jeunes français à la 2eConférence internationale des jeunes francophones organisée du 17 au 19 septembre 2018 à Genève.

Parmi eux, Nolwenn Germain, Vice-Présidente de la commission « Jeunesse » de la fédération France de l’ONG Business and Professionnal Women, a saisi cette opportunité afin de développer de nouvelles collaborations au sein de l’espace francophone. Elle nous livre son témoignage.

 

Vous ne connaissez pas la Francophonie, ni les jeunes qui la composent ?!

Pourtant, l’espace francophone représente 1,2 milliard d’habitants et 65% de sa population a moins de 35ans. Nous étions 300 jeunes à Genève au siège des Nations-Unis du 17 au 19 Septembre. J’ai découvert des femmes et des hommes brillants, engagés pour plus de démocratie, plus de liberté, plus de mobilité dans l’espace francophones.

Je pense à Fatoumata Kébé, docteure en astronomie qui nous a présenté son travail sur les débris spatiaux. Elle est aussi passeuse de savoir avecson association Ephémérides, elle va à la rencontre des jeunes pour démysifier l’astronomie et leur montrer ainsi qu’ils peuvent poursuivent leurs propres étoiles.

Je pense à Achille Agbé, avec qui j’ai eu l’honneur de partager la table-ronde Atouts, Défis et Perspectives pour une meilleure inclusion des jeunes. Alors qu’il n’avait que 19 ans et tout juste étudiant en 2008, Achille crée avec des amis EIC Corporation un fonds d’investissement. Au bout de 10 ans c’est 10 projets soutenus, 1 millions d’euros.

Lors de la table-ronde, j’ai pu ainsi partager ma vision des impacts et opportunités de la 4ème révolution industrielle et l’importance de l’inclusion économique des jeune femmes.

Comment expliquer qu’un chromosome définisse notre orientation professionnelle ? Selon le dernier rapport de Melinda Gates paru le 12 Septembre 2018, les femmes représentent seulement 11% des leaders tech.

Comment expliquer qu’un chromosome définisse autant notre salaire ? L’écart de revenus moyen en France est de 23,8% et cela débute dès la sortie des études.

Plus de mixité c’est plus de créativité. La créativité qui est au coeur de l’innovation ? N’est-ce pas ce dont nous avons besoin aujourd’hui : innover pour créer un futur durable et équitable ?

Personnellement, j’ai fait le choix de m’engager pour que les femmes et en particulier les jeunes femmes poursuivent leur rêve et ambition et qu’elles soient reconnues à leur juste valeur dans le monde économique. Je suis devenue ainsi la Vice-Présidente Young de l’ONG BPW France, en plus de mener ma propre carrière.

Nous menons des ateliers pour une montée en compétences et en posture, nous accompagnons les jeunes femmes entrepreneures dans leur projet tout comme nous soutenons d’autres associations qui oeuvrent pour plus de mixité dans les métiers.

Ces 3 jours m’ont permis aussi de découvrir une autre manière de communiquer : le pocket-film.

Nous avons appris des techniques pour construire notre propre film à partir d’un simple téléphone. Quelle merveilleuse opportunité de côtoyer ce monde qui m’apparaissait inaccessible.

Un nouvel objectif personnel pour 2019 : candidater au Mobile Film Festival. Un film d’une minute vaut tout autant que de grands discours pour partager la vision de ce monde dont je rêve : un monde où chacun a le droit d’être.

Je ne peux que remercier mon formateur Arnold Kouakam basé au Cameroun. Il a été d’un professionnalisme et d’une pêche remarquables

Enfin quoi de plus beau, que de rencontrer une jeune photographe artiste Laurence Rasti iranienne, née à Genève. Pour sa série Il n’y a pas d’homosexuels en Iran, elle est partie en Turquie rencontrer de iraniens réfugiés car leur pays ne reconnait pas les droits LGBTQI+. Elle nous interroge sur les notions d’identité et de genre.

Je ne peux vous relayer toute l’effervescence ressentie, toutes ces rencontres magiques, cette énergie qui m’a transporté et qui me transporte.

J’ai crée pendant 3 jours des liens durables avec des jeunes francophones qui partagent des visions communes : celle de ne pas s’arrêter de se former, celle de partager nos savoirs, celle d’oeuvrer chaque jour dans tous les domaines pour le vivre ensemble.

Je remercie l’Office Franco-Québécois de la Jeunesse (OFQJ) de m’avoir permis de vivre ce riche moment en tant que participante et aussi en tant que speaker.

 

 

Nolwenn GERMAIN

@NolwennGer

A l’occasion du XVIIe Sommet de la Francophonie (11- 12 octobre 2018 Erevan – Arménie), l’OFQJ a soutenu la participation de 13 jeunes français à la 2eConférence internationale des jeunes francophones organisée du 17 au 19 septembre 2018 à Genève.

Communication

date de création : 2018-10-09 17:45:49

Share This
X