21.10.2019 – Lucil B.

 

Montréal est sûrement la ville la plus peuplée d’expats français. Tu ne t’y sentiras pas seul, certes, mais tu ne vivras pas le dépaysement total.

Toutefois, Montréal reste une ville merveilleusement cosmopolite, chacun de ses quartiers a son identité et son paysage ! A toi de les découvrir !

C’est une ville qui reste chaleureuse même en hiver, qui t’offre plein de loisirs. C’est une ville où il fait bon sortir à n’importe quelle heure, n’importe quel jour !

Prépare-toi à tomber en amour pour Montréal !

 

L’ARRIVÉE À L’AÉROPORT ET LA RENCONTRE AVEC LES DOUANIERS

Après 7 heures de vol, après avoir fait le choix cornélien entre pâte et poulet et écouter les films proposés par Air Transat, te voilà enfin arrivé à l’aéroport P.E Trudeau (YUL)!

BRAVO!

Maintenant, tu dois d’abord passer aux bornes de l’immigration, ton passeport en main. Fais-toi beau ou belle, la machine va te prendre en photo! Réponds aux questions après les avoir attentivement lues, et si tu hésites ou ne comprends pas, demande aux agents qui seront près de toi! Après avoir reçu ton ticket, présente le à un autre agent qui te dirigera vers les bureaux de l’immigration. Là, tu présenteras ta lettre de correspondance et tes documents ! Tu attendras quelques minutes jusqu’à ce qu’on te donne le Graal, le PERMIS DE TRAVAIL et LE TAMPON DU VISA!

Avant de sauter au plafond, vérifie bien les dates de fin de mission et d’expiration de ton permis qui ne sont normalement pas les mêmes et qui doivent correspondre au moins à la date de ton vol retour ! Si ce n’est pas le cas, dis-le gentiment au douanier. Dès que tu peux fais une photocopie de ton passeport et de ton permis, scanne-les et intègre-les sur ton espace Chronos en pièces jointes!

Ensuite, tu peux récupérer tes valises en soute! Parce que oui, tu as le droit à 2 valises en soute et 1 bagage cabine, et c’est bien nécessaire quand tu dois emporter manteau et bottes d’hiver!

Enfin, tu peux aller à une borne STM pour acheter ta carte OPUS et recharger au mois. Il faudra payer par CB malheureusement, sinon tu peux payer en espèce un ticket pour 24h qui te coutera 10$ et te permettra de te déplacer vers le centre-ville. Prends donc le bus 747. Et Montréal sera à toi!

 

SÉCURITÉ ET ADMINISTRATIF

Déclare-toi sur le fil d’Ariane, qui t’inscrit auprès des services diplomatiques et consulaires français, où que tu ailles. Cette inscription te permet : d’accéder à des services d’information, de voter depuis l’étranger, de connaître les alertes en cas de crise, d’être évacué en cas de danger.

Si vous restez plus de 6 mois sur le territoire canadien, rapproche toi de l’Ambassade de France à Ottawa ou des différents Consulats Généraux de France à Québec ou Montréal. Il faut obligatoirement t’inscrire sur le Registre des français établis hors de France, ce qui te permettra entre autres chose, de voter en cas d’élections, d’avoir des tarifs réduits si tu as des procédures à effectuer auprès de l’ambassade ou du consulat ou encore d’être prévenu lors d’événements organiser pour la communauté française.

 

LES TRANSPORTS

Ici, la société qui s’occupe des transports en commun s’appelle la STM (Société des Transports de Montréal), tout comme la STL existe à Laval et la RTL à Longueuil. Les métros circulent toute la journée, jusqu’à 0h30/ 1h du matin environ.

Les bus quant à eux sont nombreux, les lignes qui circulent le plus sont la 55 qui court tout le long du boulevard St-Laurent, la 80 qui fait un chemin similaire sur l’avenue du Parc. Le meilleur moyen d’apprendre quelles lignes sont les plus adaptées pour des chemins réguliers, est de télécharger l’application Transit ou Moovit sur ton portable (même sans réseau, les horaires sont affichés, pas d’excès de forfait donc)!

Pour pouvoir se déplacer sur le réseau, il te faut une carte OPUS (rechargeable). Votre structure d’accueil s’occupera de financer votre abonnement.

Il y a 4 lignes de métro à Montréal : la ligne Orange (la plus centrale), la ligne Verte qui passe par le Downtown, la ligne Bleue qui dessert la partie Nord de l’île, et enfin la ligne Jaune qui permet d’aller au Parc Jean-Drapeau et à l’Université de Sherbrooke. Le métro passe toutes les 4 à 6 minutes en heure de pointe, et toutes les 6 à 10 minutes pendant les heures creuses.

Bon, si tu es habitué au réseau de la RATP, ça risque de te manquer (aussi improbable que ça puisse paraître), tu vas trouver que les stations de métro sont assez éloignées selon où tu habites. Parfois il vaut mieux marcher ou prendre un abonnement vélo bixi! Beaucoup plus rentable et healthy!

 

TROUVER UN LOGEMENT

Ce n’est pas compliqué, tout dépend de ta date d’arrivée, de ta chance, du destin.

Tu seras peut être un veinard qui a déjà trouvé un logement à distance via les groupes Facebook (PVTistes à Montréal, Sous location à Montréal, etc.) ou via kijiji!

En tout cas, NE VERSE PAS DE LOYER AVANT TON ARRIVÉE SUR PLACE!

LES PROPRIÉTAIRES NE PEUVENT PAS TE DEMANDER UNE CAUTION!

Nous te conseillons d’abord de prendre un Airbnb le temps d’enchaîner les visites et de faire connaissances avec tes futures colocs. Car pour que ton séjour se passe bien, pour que tu te sentes à l’aise dans ta nouvelle vie, pour découvrir de nouvelles personnes, le choix de ta colocation ne doit pas se faire à la légère!

Tu n’auras pas forcément besoin d’être sur le bail, le mieux est de sous-louer pour avoir une plus grande liberté au cas où tu veuilles changer d’appart.

Chose à savoir: le bail finit pour presque tous les Montréalais au 1er juillet, ils doivent donc tous déménager ce jour-là! Tu constateras toi-même ce phénomène dans les rues!

Autre nota bene: choisis de préférence un appartement tout inclus, SURTOUT pour l’hydro! Car l’hydro (= l’électricité) peut te revenir très très très cher en hiver!

Et quand on te dit tout inclus, vérifie que ce soit meublé mais pas avec des puces de lit fournies! En effet, les puces de lit c’est le fléau de la vie paradisiaque au Québec. Elles peuvent être de partout, même dans un environnement propre!

Pour une chambre en colocation dans le centre de Montréal et du Plateau compte entre 500 et 600$, moins si tu tombes bien. Pour des quartiers plus excentrés comme Hochelaga, Jarry, etc, tu peux facilement trouver des loyers entre 350 et 450$ tout inclus!

Le fait est que + ton logement sera proche d’une station de métro, + ton loyer sera cher!

 

                         Place des Festivals, février 2019, Montréal, photographie par Lucil B.

 

 

Share This
X