source : Délégation générale du Québec

 

©photos Patrick Lazic

Le Québec était à l’honneur au Sénat le 10 mai dernier. Placée sous le haut patronage du président du Sénat et organisée grâce au groupe d’amitié France-Québec au Sénat, la « Journée du Québec » s’est déroulée en présence de nombreux sénateurs et invités. Le président du Sénat, Gérard Larcher, le président du Groupe d’amitié, Jean-Claude Carle et le délégué général du Québec, Michel Robitaille, ont insisté sur l’importance de cette journée exceptionnelle pour souligner le 50e anniversaire de la Délégation générale du Québec. Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre, a partagé avec l’assistance son affection pour le Québec. 

L’événement s’est déroulé en deux temps : une rencontre sur la mobilité professionnelle jeunesse France-Québec en après-midi et la remise des Trophées culinaires France-Québec en soirée.

Mobilité professionnelle des jeunes

La rencontre sur la mobilité professionnelle jeunesse France-Québec a été l’occasion de mettre en valeur les retombées concrètes des programmes de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ). Depuis sa création en 1968, 140 000 jeunes des deux côtés de l’Atlantique ont pu bénéficier de ses programmes. D’abord conçus autour de groupes thématiques, ils sont aujourd’hui axés sur le renforcement de l’employabilité des jeunes et l’insertion socioprofessionnelle. 

« 80% des jeunes Français qui effectuent un stage au Québec grâce à l’OFQJ trouvent un emploi à leur retour » a déclaré avec fierté Frédéric Lefret, Secrétaire général de la section française de l’OFQJ, avant de laisser la parole à une dizaine de jeunes venus pour l’occasion témoigner de leur expérience. 

Le stage en restauration que Helin Aytekin a réalisé à Montréal grâce à l’OFQJ lui a non seulement permis d’obtenir un emploi de chef de rang au Novotel-Tour Eiffel à son retour en France, mais a surtout contribué à rétablir son estime personnelle. « La culture québécoise m’a touchée. Au Québec, on n’est pas dévalorisé. J’étais à un point dans ma vie où ça n’allait pas et ce stage m’a redonné goût à la vie. J’ai eu envie de me battre. Sans vous, je ne pense pas que j’en serais là. Alors, merci, merci! » a-t-elle déclaré au public d’une voix remplie d’émotions.

« Ce qui m’a particulièrement marquée au Québec, c’est que même si j’avais un statut de stagiaire, j’avais quand même un poste à responsabilités » a affirmé Nadia Litzky, qui a effectué un stage comme chargée de mission chez Alternatives Montréal. L’expérience qu’a vécue Pierre Arronoff, qui a été stagiaire dans un cabinet politique québécois dans le cadre du Comité d’action politique franco-québécois (CAP-FQ), l’a fait abonder dans le même sens : « Au Québec, on n’hésite pas à confier aux jeunes un dossier.» 

Remise des Trophées culinaires France-Québec

C’est dans les splendides salons de Boffrand de la présidence du Sénat que Tiphaine Etienne, lauréate de la région des Pays de la Loire et étudiante au Lycée St-Anne de St-Nazaire, a été désignée vainqueur des Trophées culinaires France-Québec. En plus d’une formation à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), elle se mérite, comme les six autres jeunes finalistes, un stage dans un restaurant au Québec afin de parfaire ses connaissances culinaires et de découvrir une autre culture. 

Pour la franche-comtoise Anne-Sophie Faivre-Pierret, une des finalistes des Trophées culinaires 2009, le stage qu’elle a effectué à l’Auberge du lac Taureau a tout simplement changé sa vie. « J’ai adoré l’atmosphère de travail conviviale, la belle organisation qu’on retrouve en cuisine, et, bien sûr, la chaleur et l’ouverture d’esprit des québécois » Enchantée par son expérience, elle a décidé d’accepter l’emploi qu’on lui a offert en fin de stage et de s’installer dans la région. À cela il faut ajouter que si son palais a été séduit par les saveurs des produits du Québec, le sirop d’érable notamment, son cœur y a lui aussi trouvé son bonheur… 

Le concours des Trophées culinaires France-Québec réunit des jeunes en formation professionnelle en hôtellerie restauration, provenant de diverses régions françaises. Bisannuel, le concours existe depuis 2005 et est organisé par l’Association France-Québec, l’École supérieure de cuisine française-Ferrandi, l’ITHQ et l’OFQJ.

C’est donc à un stimulant partage d’expériences, à de vibrants témoignages d’affection pour le Québec et à une remise de prix particulièrement « haute en saveurs » qu’ont assisté plus de 200 convives et sénateurs lors de cette journée prestigieuse.

 

en savoir plus

source : Délégation générale du Québec

 

Steven-Paul Pioro

date de création : 2011-05-18 12:21:11

Share This
X