07.11.19 – Guillaume

#Portrait – Entre la rédaction d’un article pour le site de l’office et un rendez vous partenaire, nous avons pris le temps d’échanger avec Sophie. Au cours de ce moment de partage, elle nous fait part de ses projets, évoque les raisons de son engagement citoyen et nous explique que le Service civique représente pour elle une véritable opportunité, un tremplin.

Aujourd’hui je suis en mission de service civique pour promouvoir la mobilité et  la coopération internationale au sein de l’office. J’interviens en soutien auprès de la chargée de communication Claire à Saint Denis. Notre binôme est chargé d’assurer la promotion de l’ensemble des projets portés par l’ofqj. Cela signifie que j’ai l’avantage d’être sur des projets et des missions transversales. Je suis en contact direct avec toutes les chargées de projet mais également de nombreux partenaires de l’office.

La communication je découvre totalement, ce n’est pas du tout ma formation. Pour autant, j’ai eu l’occasion de faire un stage aux nations unies durant lequel une des mission était de rédiger des articles pour le rapport annuel de l’ONU. J’avais donc une expérience en rédaction mais pas en communication.

J’ai choisi cette mission car son contenu et l’intitulé m’intéressait et me parlait beaucoup. Bien plus que toutes les les autres missions proposées à Montréal ou à travers le monde. De plus j’avais vraiment envie de découvrir autre chose que ce à quoi j’étais formée. Je voulais compléter mon expérience professionnelle par autre forme que le stage.

Concernant la structure en particulier, j’avais vraiment la volonté de m’engager spécifiquement au sein de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse. Même si j’ai pu voir d’autres offres de service civique très intéressantes je voulais contribuer et prendre part au projets de l’OFQJ. J’ai découvert l’office à l’occasion d’un stage au sein de l’Agence Universitaire de la Francophonie dans le cadre d’un projet qui réunissait de nombreux partenaires.

Pourquoi avoir candidaté pour une mission à Saint Denis ?

Pour des raisons qui sont principalement personnelles puisque je vais me marier d’ici quelques semaine. Pour ce qui est du point de vue professionnel j’envisage de passer les concours administratifs de la fonction publique territoriale. En effet, pour l’instant je ne suis pas sûr de vouloir partir à l’étranger, j’ai envie de travailler en France dans le domaine de l’éducation. L’option du service civique en France me convenait donc parfaitement.

Pourquoi avoir choisi de t’engager en tant que service civique ?

A la suite du stage de master 2, l’Agence Universitaire de la Francophonie m’a proposé de rester quelques mois supplémentaires mais les modalités ne me convenaient pas. Je souhaitais changer de structure et m’engager sur d’autres projets. Comme je l’ai mentionné, je me suis intéressé à ce service civique pour le contenu de la mission mais aussi pour la structure. C’était une très belle opportunité pour moi. C’est un tremplin et une période de transition après mon master et mon expérience en stage.

Qu’est ce qui te plait le plus dans cette mission ?

Ce qui me plait le plus pour l’instant c’est la diversité des projets, la possibilité pour moi en tant que chargée de promotion, de m’engager sur des missions très transversales et de pouvoir toucher à tout. J’aime ne pas m’enfermer dans une thématique d’un projet. C’était le cas dans des expériences précédentes et je suis heureuse de pouvoir découvrir de nombreux projets ici. Moi qui suis spécialisée dans l’éducation je découvre le domaine de la citoyenneté, de la culture. C’est vraiment très intéressant !

Si tu devais résumer ton expérience en 3 mots :

Découverte, Expérience, Professionnalisation

Share This
X