Les 16 et 17 janvier, l’OFQJ a accueilli une vingtaine de volontaires en Service civique en partance dans les prochaines semaines pour des missions de 9 à 12 mois au Québec (pour 11 d’entre eux), en Alliances Françaises (9 personnes) et pour l’Acadie (4 personnes). La rencontre était la première du genre et réunissant autant de participants, l’objectif étant de créer une dynamique de groupe, du lien entre des participants qui seront bientôt en partance pour un autre continent dans la démarche particulière qu’est celle du volontariat.

Les conditions de la mobilité en Service civique en font une expérience de mobilité un peu particulière. Le service civique, mettant au premier plan :

  • Un engagement citoyen reconnu et valorisé
  • Une chance de vivre de nouvelles expériences à l’international
  • Des volontaires encadrés et accompagnés dans leur expérience de mobilité

C’est le cas par exemple de Romane, 24 ans, en service civique à Gatineau.

Je pars pour une mission d’un an chez Impératif Français, un organisme culturel voué à la promotion de la langue française, de la culture d’expression française et de la francophonie. Je travaillerais notamment dans le cadre du festival de l’Outaouais en fête qui réunit plusieurs artistes.

Ayant fini mes études en France, je cherche à faire des rencontres, m’enrichir d’une culture, mieux comprendre les autres, et aussi quitter la France pour un temps, découvrir d’autres manières de penser et de fonctionner, de travailler…

 

Cette rencontre était organisée sur deux jours, la première partie étant dédiée à préparation au départ, la signature de contrats, la définition de l’engagement, le sens particulier volontariat international, le soir un repas collaboratif a permis resserrer les liens entre participants.

On a eu deux jours très intenses : on s’est présentés, on a fait toutes les démarches administratives… On a aussi pu poser toutes nos questions, toutes nos frayeurs vis à vis du départ, que ce soit les assurances, les contrats, etc. Ça nous a rassurés et permis de nous organiser au mieux.

Dans un second temps, on a fait de petites activités pour apprendre à nous connaître et ça nous a permis d’aborder certains thèmes comme l’interculturalité, les échanges entre les cultures, comment entrer d’abord dans une phase d’observation et après dans la compréhension pour mieux s’intégrer.

 

Le deuxième jour était dédié à formation obligatoire civique et citoyenne avec l’association Concordia autour des luttes contre les discriminations et les populations autochtones.

Nous avons parlé de la condition autochtone au Canada, entre autres, et comment mieux comprendre cette problématique sous forme d’activités différentes très dynamiques. Ça nous a permis de mieux comprendre des choses sur le Canada. Tous les volontaires présents à la formation ne vont pas au Canada, mais ces situations sont valables partout pour les volontaires en Amérique Latine, en Afrique…

 

La nouvelle organisation du service civique à l’OFQJ se met en place en 2018, cette première rencontre sera suivie de deux autres sessions, en mai et en septembre avant les prochaines vagues de départ. Au total 85 jeunes partiront en service civique avec l’OFQJ, sur des missions en francophonie axée sur l’engagement citoyen, avec le Québec comme destination prioritaire, dispositif élargi au Canada dans son ensemble au sein des structures partenaires.

 

Les offres pour les nouveaux départs seront publiées courant février-mars sur www.ofqj.org.

 

Pour les structures intéressées par l’accueil de volontaires, rendez-vous sur http://www.ofqj.org/?q=book/volontaire-du-service-civique.

Les 16 et 17 janvier, l’OFQJ a accueilli une vingtaine de volontaires en Service civique en partance dans les prochaines semaines pour des missions de 9 à 12 mois au Québec (pour 11 d’entre eux), en Alliances Françaises (9 personnes) et pour l’Acadie (4 personnes). La rencontre était la première du genre et réunissant autant de participants, l’objectif étant de créer une dynamique de groupe, du lien entre des participants qui seront bientôt en partance pour un autre continent dans la démarche particulière qu’est celle du volontariat.

Communication

date de création : 2018-01-25 14:40:17

Share This
X