Le Québec vous intéresse et vous avez envie d’y passer l’été ? Beaucoup de personnes ont le réflexe « job d’été » et aimeraient pouvoir partir travailler au Canada pour deux mois avant de rentrer en France. Une option qui n’est malheureusement pas réalisable en raison des délais et des permis de travail. Le Pôle Information Mobilité de l’OFQJ vous explique pourquoi et vous propose plusieurs alternatives. 

Permis de travail au Canada et démarches administratives 

Il faut savoir que pour les étrangers au Canada, tout travail quelle que soit sa durée, demande un permis de travail. C’est pourquoi le programme Expérience Internationale Canada (EIC) propose des permis de travail aux démarches simplifiées pour les 18-35 ans : le permis vacances-travail, le permis stage coop international, et le permis jeunes professionnels. 

Depuis 2013, la catégorie Jobs d’été qui permettait de travailler moins de 3 mois, n’existe plus sur EIC.  Sur les 3 permis EIC restants, seuls le PVT et le Jeune Pro vous permettraient de trouver un emploi rémunéré, mais étant non renouvelables, non cumulables et pouvant durer jusqu’à 24 mois, ce n’est pas la bonne solution si vous souhaitez revenir un jour pour travailler au Québec. 

Par ailleurs, chacun de ces permis de travail nécessite des démarches administratives qui prennent jusqu’à deux mois, ce n’est donc pas quelque chose qui se décide sur un coup de tête. 

Ateliers d'information

Partir en vacances

Partir en vacances muni de votre simple AVE vous permettra de découvrir le pays en repérage pour une future installation dans les mois à venir. C’est la solution la plus simple et rapide pour découvrir le Canada.

Quelles démarches administratives ? Un Autorisation de Voyage Électronique (AVE) et une assurance santé qui vous couvre pendant votre voyage, une inscription sur Ariane.

 

Le Woofing

Woof Canada est une communauté mondiale qui promeut la sensibilisation aux méthodes d’agriculture écologiques en offrant à des individus de vivre sur des fermes et petites exploitations biologiques et d’ainsi acquérir des connaissances dans ce domaine. En échange de leur temps, les volontaires sont logés, nourris et blanchis pendant la durée de leur séjour (d’une durée maximale d’un mois).  Il ne s’agit donc pas d’un emploi, dans la mesure où il n’y a pas de rémunération.

Quelles démarches administratives ? Une Autorisation de Voyage Electronique (AVE), une assurance santé qui vous couvre pendant votre voyage, une inscription sur Ariane.
En savoir plus

Être au pair

Un permis de travail est indispensable pour devenir au pair au Canada. Il n’existe pas de permis de travail spécifique pour cette fonction, il vous faudra détenir un Permis Vacances Travail (PVT Canada)

Programme Emploi, insertion sociale et professionnelle

Obtenir un Permis Vacances Travail (PVT) et rester plus longtemps 

Le permis Vacances Travail (PVT) d’Expérience Internationale Canada (EIC) est le seul permis qui vous permettra de réaliser un travail temporaire pendant l’été, avant de rester sur place et vivre jusqu’à 24 mois au Québec ou au Canada. Des sites comme Pôle Emploi international vous permettront de trouver de nombreuses offres d’emploi. 

Le seul inconvénient est que le PVT est accessible uniquement sur tirage au sort, il est donc impossible de savoir avec certitude si vous pourrez partir, ni dans quel délai. 

Quelles démarches administratives ? Un tirage au sort dans les bassins EIC, une assurance santé étendue, une inscription sur Ariane et tout un tas de démarches expliquées lors de nos ateliers d’information hebdomadaires.

Quel accompagnement de l’OFQJ ? Pour partir bien assuré, l’OFQJ vous accompagne les détenteurs d’un PVT grâce à l’accompagnement Mobilité + et son assurance étendue.

Le stage étudiant 

Si vous êtes étudiant en France, il est possible en s’y prenant un peu en avance, de prévoir votre stage d’étude au Québec durant l’été, en accord avec votre université. Cette solution ne vous permettra pas d’avoir un salaire à la hauteur d’un travail rémunéré, mais elle vous permettra grâce au permis de travail Stage Coop International, d’avoir une expérience internationale à valoriser sur votre CV.  Il est à noter que ce permis de travail est cumulable par la suite avec le PVT ou le Jeune Pro, si vous souhaitez par la suite vivre une expérience professionnelle temporaire au Québec. 

Quelles démarches administratives ? Un permis EIC Stage Coop, et une convention de stage tripartite entre vous, votre école et l’entreprise qui vous prend en stage, une inscription sur Ariane. 
Informez-vous sur les procédures avec le Pôle Information Mobilité. 

Quel accompagnement de l’OFQJ ? En réalisant un stage étudiant, vous serez éligible à l’aide financière de l’OFQJ : une bourse de 200 euros, versée en une fois, qui vous aidera à financer votre billet d’avion. 

OFQJ - Mobilité des étudiants

Si un séjour professionnel au Québec au-delà de la saison d’été vous tente, le Pôle Information Mobilité de l’OFQJ organise chaque semaine des ateliers d’information gratuits, en ligne chaque lundi, ou dans nos locaux de Saint-Denis chaque jeudi.  Assister à un atelier d’information 

Share This