Du 7 au 15 septembre 2018 avait le lieu le Festival Off-courts de Trouville, qui accueille chaque année une importante délégation de réalisateurs québécois. Dans le cadre de son programme de coopération culturelle très axé sur la création audiovisuelle, l’OFQJ remettait un prix spécial 50à un jeune réalisateur français.

C’est Martin Drouot qui gagne le prix OFQJ pour son film « La merde ». Grâce à ce prix, il remporte 500 euros ainsi qu’une mobilité dans le cadre d’un voyage professionnel au Québec.

Le film gagnant, « La merde » et son réalisateur Martin Drouot

Pour son dernier jour avant la retraite, Nathalie, prof de français, reçoit dans son casier, un curieux cadeau d’adieu : une petite crotte. Et si elle n’avait pas été la bonne prof qu’elle croit être ?

 [img_assist|nid=9547|title=Prix OFQJ – Off-courts Trouville 2018|desc=|link=none|align=left|width=640|height=312]

Au casting, on retrouve Hélène Alexandridis, Vincent Dedienne et Florence Jannas. La sélection des acteurs a eu lieu courant juin afin de trouver les professeurs et les élèves. Le rôle principal a été choisi en dernier, Hélène Alexandridis correspondant parfaitement à l’image que Martin Drouot se faisait du personnage, elle a accepté à la suite de la lecture du scénario.

Le film est produit par TS Production et réalisé par Martin Drouot.

Pour ce court-métrage, le jeune réalisateur-scénariste s’est inspiré des diverses classes dans lesquelles il est intervenu tout au long de sa carrière, et espère qu’à travers cette fiction les spectateurs comprendront la remise en question de Nathalie, la professeure. En tant que réalisateur, il a plusieurs courts-métrage à son actif tel que :

  • 2017 LA FOOTEUSE  10’, coréalisé avec les élèves d’Aulnay-sous-bois, Collège Debussy, produit par le CNC dans le cadre des « Enfants des lumières ».
  • 2013 AUTOUR DE CAMILLE REDOUBLE  documentaire pédagogique autour du film de Noémie Lvovsky, 40’, pour le dispositif « Lycéens et Apprentis au Cinéma ».
  • 2012 LES BONNES MANIERES  22’, Les Productions Balthazar.
  • 2011 LE MARAIS SAUVAGE  25’, Les Productions Balthazar. (Scénario sélectionné au concours de l’Eure 2009 – Festival de Rotterdam 2012) 

Aujourd’hui, Martin Drouot travaille sur un long métrage dans lequel le personnage principal, un acteur, ne trouve pas de rôle, ainsi qu’un deuxième projet s’inspirant de « La merde », centré autour d’un personnage similaire à celui de Vincent Dedienne dans le film.

En savoir plus

« La merde » en compétition à Off-courts

Martin Drouot

Une journée spéciale #50ansOFQJ au Festival Off-Courts de Trouville

Du 7 au 15 septembre 2018 avait le lieu le Festival Off-courts de Trouville, qui accueille chaque année une importante délégation de réalisateurs québécois. Dans le cadre de son programme de coopération culturelle très axé sur la création audiovisuelle, l’OFQJ remettait un prix spécial 50à un jeune réalisateur français.

C’est Martin Drouot qui gagne le prix OFQJ pour son film « La merde ». Grâce à ce prix, il remporte 500 euros ainsi qu’une mobilité dans le cadre d’un voyage professionnel au Québec.

Communication

date de création : 2018-09-20 17:40:07

Share This
X