L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) en France et au Québec prend part aux négociations sur la modernisation de l’Accord de mobilité jeunesse entre le Canada et la France, qui se déroulent les 15 et 16 décembre à Ottawa (Canada).

Ayant à coeur de faciliter les démarches et de permettre davantage de mobilité, l’OFQJ milite activement pour maintenir et faire grandir la dynamique de mobilité qui existe entre les deux pays.

Conclu en 2003, l’Accord a permis de mettre en place le programme "Expérience Internationale Canada" (EIC) qui permet notamment l’attribution de 14 000 permis temporaires pour les jeunes français.

 

Le goût de la mobilité bon pour l’emploi des jeunes

Cultivant la mobilité professionnelle et le développement de carrière, l’OFQJ met à profit la coopération qui existe de part et d’autre de l’Atlantique, et qu’il conjugue aux opportunités de mobilité, pour permettre aux jeunes de 18 à 35 ans de bénéficier d’une expérience unique qui, c’est prouvé, fait la différence sur le marché du travail, ou dans les échanges de pratiques innovantes.

Fort de 140 000 anciens en 40 ans d’existence, l’OFQJ espère bien peser de tout son poids dans ces négociations pour faire entendre les attentes de la jeunesse et permettre plus de mobilité en 2013.

 

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) en France et au Québec prend part aux négociations sur la modernisation de l’Accord de mobilité jeunesse entre le Canada et la France, qui se déroulent les 15 et 16 décembre à Ottawa (Canada).

Ayant à coeur de faciliter les démarches et de permettre davantage de mobilité, l’OFQJ milite activement pour maintenir et faire grandir la dynamique de mobilité qui existe entre les deux pays.

Steven-Paul Pioro

date de création : 2011-12-15 14:17:03

Share This
X