A l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), 80 chefs d’État et de gouvernement de pays francophones près de 6500 participants ont pris part au XVIe Sommet de la Francophonie à Antananarivo (Madagascar) les 26 et 27 novembre 2016. Lors de son discours, le Président  François HOLLANDE a rappelé l’importance de la jeunesse pour l’avenir de nos sociétés et a appelé à l’intensification du volontariat ou de la mobilité internationale professionnalisante à toute la francophonie. Il a cité en exemple l’action de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), dont le Secrétaire général en France, Pascal BONNETAIN, était présent au Sommet pour la signature de deux conventions de partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie et avec la chaîne TV5 Monde.

[img_assist|nid=8953|title=|desc=|link=none|align=left|width=450|height=262]

« La jeunesse doit être la priorité de la francophonie (…). Je suis prêt à ce que l’expérience que nous avons acquise avec l’Office franco-québécois pour la jeunesse puisse être généralisée, et que nous puissions promouvoir les mobilités et les échanges Nord/Sud des jeunes francophones. Je soutiens pleinement le programme de volontariat de la francophonie (…), en faisant que les jeunes qui font leur Service civique en France puissent également le faire dans les pays francophones ». – François HOLLANDE, lors de son discours en ouverture du Sommet de la Francophonie à Madagascar.

La première journée du Sommet a été largement consacrée à la jeunesse, tant dans les discours des représentants officiels des Etats et des gouvernements que lors de la promotion de l’initiative Libres ensemble par Michëlle JEAN Secrétaire générale de la Francophonie au Village de la Francophonie, qui accueille les stands des pays membres et leurs animations culturelles.

Patrick KANNER, Ministre français de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et Co-président de l’OFQJ, s’est rendu plusieurs fois aux Village de la francophonie et plus particulièrement au Salon de l’entreprenariat (soutenu par la France en vue de développer l’entreprenariat au sein de la jeunesse francophone), pour y saluer une jeunesse francophone créatrice de richesses, qui doit être davantage partie prenante des politiques qui la concernent.

L’ONU, l’Union européenne, l’Union africaine et la Banque africaine de développement sont également parties prenantes au Sommet.

 

La Signature de deux Conventions avec l’OFQJ

Lors du Sommet de la Francophonie de Madagascar, le Secrétaire général de l’OFQJ en France,  Pascal BONNETAIN, a signé deux conventions en présence du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Patrick KANNER :

1/ une convention-cadre portant sur le volontariat en Francophonie avec l’OIF, la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’Agence du Service Civique (ASC), et le Bureau International Jeunesse de Bruxelles (BIJ). Toutes ces organisations s’engagent à :

  • Promouvoir et accroître le volontariat international des jeunes dans l’espace francophone en mutualisant leurs moyens et leurs expertises,
  • Inciter les Etats et gouvernements membres de la Francophonie à multiplier par 10 le nombre de jeunes volontaires internationaux de la Francophonie à l’échéance du XVIIe Sommet de la Francophonie de 2018,
  • Créer un label « Volontariat international des jeunes en Francophonie », décerné par un comité composé des parties signataires de l’accord, aux Etats et institutions francophones qui développeront des programmes de volontariat international dans l’espace francophone.

2/ une convention de partenariat avec TV5 Monde représenté par son Directeur général Yves BIGOT. TV5 Monde assurera la promotion des actions et des temps forts initiés par l’OFQJ pour faire rayonner l’expertise et l’implication de la jeunesse francophone sur les grands enjeux de société. De son côté l’OFQJ relaiera l’expertise et l’offre de TV5 Monde.

 

 

La Déclaration d’Antananarivo

La Déclaration d’Antananarivo, adoptée en conclusion du Sommet, rappelle le lien indissociable entre croissance partagée et développement durable et responsable pour assurer la stabilité de l’espace francophone, et souligne l’importance de mettre les valeurs francophones au service d’une mondialisation plus harmonieuse. Elle s’inspire à ce titre de la Déclaration des jeunes francophones qui l’a précédée. Cette dernière, élaborée lors de la Conférence internationale des jeunes francophones organisée à Paris un mois plus tôt avec le soutien de l’OFQJ, a été présentée à l’ouverture du Sommet par Alice Barbe, jeune participante OFQJ et représentante de la France parmi les 20 représentants de la jeunesse de l’espace francophone. Outre leur prise de parole, les 20 membres du comité de rédaction de la déclaration des jeunes ont été intégrés dans les délagations officielles de leurs Chefs d’Etats et de Gouvernements.

 

En savoir + :

A l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), 80 chefs d’État et de gouvernement de pays francophones près de 6500 participants ont pris part au XVIe Sommet de la Francophonie à Antananarivo (Madagascar) les 26 et 27 novembre 2016.

Secrétariat général

date de création : 2016-11-30 13:14:10

Share This
X