Du 2 au 4 octobre, l’OFQJ organise les Premières Rencontres francophones de l’Innovation sociale : 100 innovateurs – 18 nationalités – 3 jours d’inspiration et de co-création au siège de la BRED-Banque Populaire à Paris.

Le numérique a radicalement changé nos façons de faire dans tous les domaines et l’éducation n’échappe pas à ces nouvelles pratiques. De nouvelles méthodes et outils d’enseignement, plus ludiques et interactifs émergent, rendant également plus accessibles les contenus pédagogiques dans les territoires reculés. Mais des écueils autour de cette révolution sont certainement à éviter.

Conférence inspirationelle, table ronde et visites de terrain ont permis d’appréhender de nouveaux outils pédagogiques.

Les préalables pour rendre l’élève à la fois autonome et responsable face à cette révolution numérique et les outils de formation adaptés pour les enseignants ont été au cœur des débats.

A travers cette première journée, les Premières Rencontres francophones de l’Innovation sociale ont proposé aux participants de réfléchir aux nouvelles formes d’apprentissage, à la pratique des enseignants, à la place de l’élève et de la société.

En ouverture du mercredi 2 octobre, Steve Gentili, Président de la BRED Banque Populaire et du Forum Francophone des Affaires, Jean-Benoît Dujol, Délégué interministériel à la Jeunesse, Directeur de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, Michèle Boisvert, Déléguée générale du Québec à Paris, Catherine Cano, Administratrice de l’Organisation internationale de la Francophonie et Marianne Beseme, Secrétaire générale de l’OFQJ, ont posé les enjeux de l’innovation sociale pour nos sociétés.

Les 100 participants francophones, âgés de 18 à 35 ans, ont ensuite assisté à la conférence inspirationnelle du Lab d’innovation le 110Bis de l’Education nationale, puis à la table-ronde animée par des participants de la délégation qui a permis la mise en lumière de projets pédagogiques innovants issus des quatre coins de la francophonie.

Marianne Beseme, Secrétaire générale de l’OFQJ précise que « Ces Rencontres doivent permettre d’amorcer des débats, des échanges entre participants. Certains projets sont mis en lumière par les tables-rondes, mais chacun.e des 100 participant.e.s, porteur.se.s de projets, d’idées et d’innovations, est là pour contribuer à la discussion et aux inspirations croisées. ».

Cette première journée des Premières Rencontres de l’Innovation sociale a bénéficié du soutien de la BRED Banque Populaire, qui accueillait la première journée d’intervention et le cocktail de bienvenue.

Conférence inspirationnelle

Somalina PA est responsable Lab d’innovation le 110Bis piloté par le Ministère français de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Nicolas LEYRI est professeur des écoles, intrapreneur au sein de la startup d’Etat « Classe à 12 » et résident du 110 Bis.

Table-ronde « l’innovation pédagogique dans un monde connecté »

Intervenants issus de la délégation internationale

Martin GLISON (Belgique) a été professeur de géographie en lycée à Liège, il a utilisé le numérique avec ses élèves avec beaucoup de succès et a essayé de convaincre l’ensemble de ses collègues du bien-fondé de la pédagogie inversée.

Mathieu LAVOIE (Québec) est président d’un Fab Lab en territoire rural, la fabrique mobile de l’Outaouais qui favorise la réparation et réutilisation d’objets à l’aide de nouvelles technologies, notamment pour lutter contre le décrochage scolaire.

Nikème MAKENGE TEGENKAM (Cameroun), alors jeune maman, a monté son agence de communication digitale pour sortir des emplois sous-qualifiés. Elle est lauréate du Créathon de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) pour son projet d’application « Jardinius » qui permet de mieux comprendre les changements climatiques et les plantes de son territoire.

Médard COSSI AGBAYAZON (Bénin) est Président du réseau francophone des Fablab d’Afrique de l’ouest. Il a fondé BLOBAB, espace d’innovation numérique et coordonne le projet Fair’langue (co-financé par l’institut Français), tiers lieu d’Ed Tech dont l’objectif est de renforcer les compétences linguistiques en français par le biais de l’innovation numérique.

Christophe NOULLEZ (France) est formateur à la délégation académique au numérique éducatif (DANE) pour l’académie de Créteil et Secrétaire de l’association « tiers-lieux éducation ». Il collabore avec Médard Cossi Agbayazon pour le développement de son Fab lab.

Animatrice

Sonia BEN SLIMANE est maître de conférence en gestion, chercheuse associée en Innovation et entrepreneuriat et responsable de la valorisation de la recherche à ESCP Europe, membre du réseau de recherche sur l’innovation RRI soutenu par l’AUF.

Regard de chercheuse

Pascale HAAG (France) est psychologue et maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris). Elle est à l’initiative de la création du Lab School Network, qui se propose de mettre la recherche au service de la réussite éducative et de favoriser les échanges entre l’ensemble des acteurs de l’écosystème éducatif, et fondatrice de la première lab school en France, école pilote inaugurée en septembre 2017.

 

Ils nous accueillent

Le 110 BIS de l’Education nationale

54 rue de Bellechasse, 75007 Paris

www.education.gouv.fr

Le « 110 bis, lab d’innovation de l’Education nationale », inauguré en juin 2018 par le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, n’est ni un fablab, ni un incubateur, ni un tiers lieu… mais un peu tout cela à la fois.

Share This
X