Le nouveau baromètre DJEPVA a été rendu public il y quelques jours. Il a été réalisé à la demande de la DJEPVA (La Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, rattachée au Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports), par le Crédoc et avec le soutien de l’INJEP. Le Directeur de la DJEPVA et administrateur de l’OFQJ, Jean-Benoît Dujol, a annoncé qu’il sera reconduit en 2017 afin d’apporter éclairage actualisé dans la conduite des politiques publiques de jeunesse. L’enquête a été menée entre décembre 2015 et janvier 2016, auprès de 4000 jeunes de 18 ans à 30 ans.

« Il s’agit à la fois de mieux répondre aux aspirations et aux préoccupations des jeunes et de renforcer l’efficacité et la qualité des politiques publiques »
– Jean-Benoît Dujol.

[img_assist|nid=8871|title=|desc=|link=none|align=left|width=450|height=318]

Le baromètre DJEPVA sur la jeunesse complète les dispositifs de pilotage des politiques de jeunesse mis en place par le gouvernement dans le cadre du plan Priorité Jeunesse.

3 thématiques structurent le rapport :
– Le regard porté par les jeunes sur la société et sur leur propre situation.
– L’engagement citoyen : adhésion associative, bénévolat, réseaux sociaux, l’opinion sur le Service civique.
– Les attentes d’aides des pouvoirs publics et la mobilité internationale.

 

Ce qu’il faut retenir

Bien qu’ils aient été fortement affectés par la crise de 2008, ce contexte ne semble pas pousser les jeunes au repli puisque leur engagement bénévole au sein d’une association augmente de 9% en un an :

  • 37% des jeunes sont engagés au sein d’une association.
  • 1 jeune sur 5 cite l’envie de s’engager comme l’une des conséquences des attentats de novembre en région parisienne.
  • Les jeunes souhaitent s’engager principalement dans les domaines du sport (22%), de la santé recherche médicale et aide aux malades (20%), l’environnement (20%) et l’éducation et la jeunesse (19%).
  • 4 jeunes sur 10 se disent prêts à s’engager dans un Service civique.

En revanche ce Baromètre DJEPVA sur la jeunesse montre un investissement inégal entre une majorité de jeunes, éduqués, insérés aux plans social et économique, qui peuvent se montrer volontaires sur le terrain de l’engagement bénévole et citoyen, et une jeunesse non diplômée, cumulant les difficultés d’insertion socio-professionnelle et en retrait de toute forme de participation.

Depuis presque 50 ans, l’OFQJ s’est toujours engagé pour promouvoir et faciliter la mobilité internationale des jeunes dans le cadre de programmes adaptés à leurs besoins et attentes, quels que soit leur niveau de qualification et leur origine géographique et sociale.

 

En savoir + :

Le nouveau baromètre DJEPVA a été rendu public il y quelques jours.

Amaury Luthun

date de création : 2016-10-28 11:49:19

Share This
X