Du 24 au 26 novembre 2014, une délégation de 7 jeunes françaises a pris part aux 18e Journées annuelles de santé publique au centre des congrès de Québec. Elle a pu profiter de trois journées riches en enseignements. Ce fut l’occasion d’échanger les expertises et de développer un réseau.

Les JASP sont le grand rendez-vous annuel de formation continue de la santé publique québécoise et le fruit d’un travail collectif du réseau de la santé publique. Elles accueillent ainsi depuis 18 ans des professionnels, des médecins, des chercheurs, des professeurs, des étudiants, des gestionnaires, des psychologues, des nutritionnistes, des infirmières, des travailleurs sociaux et bien d’autres personnes concernées par la santé et le bien-être de la population.

Motivée par les besoins de formation continue du réseau et de ses partenaires multisectoriels, la programmation des JASP repose sur la mise à jour de nouveaux enjeux et la valorisation des connaissances récentes sur des problématiques plus connues (tabagisme, surpoids, alimentation…).

Les Journées annuelles de santé publique sont constituées de plusieurs colloques scientifiques appelés des « journées thématiques » et d’ateliers de formation visant à acquérir des compétences, les « ateliers méthodologiques ».

Une journée type aux JASP commence à 8 h 30 avec une conférence plénière prononcée par un invité de renom et destinée à tous les participants. Puis, continuent avec les colloques thématiques et les ateliers méthodologiques de 10 h à 17h.

 

Témoignage

 

Aurélie I., élève en formation d’Inspecteur de l’action sanitaire et sociale (IASS) et stagiaire à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

« J’ai participé aux JASP dans le but d’améliorer mes connaissances en santé publique et du système de santé québécois ainsi que d’intégrer cet objectif de formation dans le cadre de mon stage à l’INSPQ. Je souhaitais également en comprendre les enjeux actuels.

J’ai donc assisté à ces différents colloques thématiques :

• Responsabilité populationnelle : miser sur le développement des communautés et l’action intersectorielle

• La communication : un fonction stratégique en santé publique

• Animer la responsabilité populationnelle par des pratiques innovantes d’intervention dans la communauté

 

[img_assist|nid=8094|title=|desc=|link=none|align=middle|width=465|height=349]

 

Les réunions plénières ont permis de définir des axes prioritaires tels qu’agir en amont pour renforcer la résilience des communautés en situation de sinistre, passer d’une communication conventionnelle à une posture de dialogue et d’échanges, placer la santé au centre de l’intérêt public.

Mes rencontres avec Corinne Voyer et son équipe de la Coalition québécoise pour la problématique du poids et Josée Morisset, chef du Bureau de planification, de recherche et de programmation de l’Institut national de Santé Publique du Québec, de même que ma participation à une réunion de l’Association pour la santé publique du Québec ont renforcé mon immersion dans le système de santé québécois.

Cette expérience m’a apportée une formation complémentaire en santé publique dans le cadre de mon stage et plus globalement dans le cadre de ma formation d’IASS. Elle s’est enrichie de rencontres diverses, quelques unes externes aux JASP (organisées par l’OFQJ) mais également entre jeunes dont le projet professionnel est lié au domaine de la santé publique mais avec des perspectives de métier différentes. »

Du 24 au 26 novembre 2014, une délégation de 7 jeunes françaises a pris part aux 18e Journées annuelles de santé publique au centre des congrès de Québec. Elle a pu profiter de trois journées riches en enseignements. Ce fut l’occasion d’échanger les expertises et de développer un réseau.

Blandine Damien

date de création : 2015-01-12 16:29:39

Share This
X