5 décembre 2020 – A l’occasion de la Journée Internationale des Volontaires, découvrez l’exposition “Regards volontaires” de l’OFQJ : 25 photos de volontaires prises sur appareil argentique par la communauté des volontaires OFQJ au Québec, Canada, Amérique Latine et Caraïbes.

L’OFQJ célèbre les 10 ans du Service civique

Depuis la création du Service civique il y a 10 ans, l’OFQJ se tient aux côtés de l’Agence du service civique pour faire connaître l’engagement des jeunes citoyens français à l’international, dans un contexte francophone. Ainsi depuis la création du service civique, l’OFQJaccompagne près de 80 volontaires par an dans des missions de 6 à 12 mois au Québec, au Canada, en Amérique Latine et aux Caraïbes.

La pandémie a marqué un coup d’arrêt aux célébrations qui étaient prévues pour marquer cet anniversaire, et parmi elles, l’exposition des volontaires de l’OFQJ “Regards Volontaires”, qui était prévue à Montréal du 30 mars au 18 mai. A l’occasion de la Journée Internationale des Volontaires le 5 décembre, l’OFQJ vous dévoile les photos de cette exposition inédite.

L’exposition “Regards Volontaires ! Impressions d’Amériques de jeunes français en service civique”

À l’aide de leurs appareils photo argentiques, des volontaires de l’Office franco-québécois pour la jeunesse vous racontent leur ressentit du Canada, en passant par le Québec et jusqu’en Amérique Latine.

« Regards volontaires ! » ce sont des moments capturés de leur vie quotidienne loin de leur pays, des amitiés et des liens qu’ils ont été amené à créer, de ce que sont l’interculturalité et la diversité : de leur mission, de leur origine, de leur culture, de leur vision et celle de leur structure d’accueil.

Le choix du format Argentique

L’argentique redonne ses lettres de noblesse à l’aléatoire et rompt avec l’aspect lisse et net du smartphone : il intègre l’éventualité du raté. L’argentique est un outil très humble qui permet à tous d’être au même niveau de qualité en matière de photographie : pas d’objectif sophistiqué, pas de filtres, pas de retouches.

L’idée est de rechercher une vision brute et réelle du monde, où les imperfections sont acceptées et chéries, où chacun trouve un lieu et un moment pour partager sa vision.

« Le numérique constitue une mémoire immédiate : on sait qu’on peut la convoquer, mais on ne le fait pas. C’est une mémoire de l’instant. Tandis qu’une photo argentique est déjà enracinée dans le passé : la charge affective, symbolique et émotionnelle n’est pas du tout la même » (Elsa GODART)

La communauté des volontaires OFQJ

Cette exposition, vous est présentée par la communauté des volontaires de l’OFQJ, animée par Guillaume Louerat, volontaire de l’OFQJ chargé de l’animation de la communauté.

“Je suis parti au Québec avec l’idée de développer un projet « fil rouge » qui animerait l’ensemble des volontaires, des Amériques aux Caraïbes, un beau projet autour duquel nous retrouver. Il y avait beaucoup de supports possibles : musique vidéo ou photo, nous avons choisi la photo argentique.

Cet appareil photo jetable que nous avons envoyé à tous les volontaires, c’est le reflet du service civique, à savoir : partir tous avec les mêmes moyens, les mêmes chances, gommer les différences, et pouvoir participer, même si on a pas de compétence spécifique en photo ou de bel appareil.

Au final, 25 volontaires ont participé, mais ce projet a mobilisé beaucoup plus de monde que ça : les volontaires, les gens qui ont été pris en photo, la nouvelle promotion a participé au comité de sélection…

La photo c’est un élément matériel, tangible, qui reste. L’appareil photo jetable c’est aussi le droit à l’erreur, à l’expérimentation. Tout cela, c’est aussi l’esprit du volontariat, un moyen de se découvrir et de sortir de sa zone de confort.

C’était un très beau projet qui m’a beaucoup apporté, comme toute ma mission de service civique au Québec. Et même si l’exposition a du être annulée à cause du covid, ça nous a permis de fédérer la communauté et de nous retrouver au fil des mois, et je suis heureux qu’on puisse le valoriser via une expo en ligne.”

La communauté forme un réseau d’entraide, d’échanges et de rencontres qu’il faut promouvoir et maintenir via les réseaux sociaux mais aussi lors d’évènements. Ainsi, dans le cadre de ses missions, l’animateur de la communauté développe des outils et contribue à la fois au rayonnement du programme mais également à la valorisation de l’engagement des volontaires en Service civique.

Retrouvez les portraits des volontaires, leurs reportages et leurs expériences dans la rubrique La Communauté des volontaires et le compte Instagram ofqj_volontaires

Share This