En novembre 2016, 12 jeunes martiniquais ont été sélectionnés par la Mission Locale de l’Espace Sud de Martinique pour participer à une mission d’insertion au Québec. Pendant un mois, les jeunes ont suivi une formation en pâtisserie, des cours d’anglais et ont pu découvrir la culture québécoise grâce à Canada Mod’emploi qui a monté le programme et suivi les jeunes sur place.  Cette action avait pour objectif de renforcer la formation et l’employabilité des jeunes et inciter les jeunes martiniquais à découvrir de nouvelles aires culturelles dans le cadre de leur quête d’insertion.

L’une des participantes, Livia Naroyanin nous raconte son expérience.

Comment as-tu préparé ton départ au Québec ?

Le départ s’est fait très vite, nous avons dû récupérer en peu de temps nos passeports. Nous avons eu deux conférences téléphoniques avec la personne qui devait nous accueillir au Canada, et nous avions reçu de sa part le modèle de document à remplir pour la douane et surtout les produits à ne pas apporter. La température annoncée nous faisait un peu peur et nous nous demandions comment allait se dérouler notre séjour.

Quelles ont-été tes premières impressions du Québec ?

Nous sommes partis le 29 novembre 2016  accompagnée par Mylène VALIDE conseillère de la mission locale de Martinique, qui est resté avec nous cinq jours sur un séjour d’un mois. L’arrivée à Montréal et le passage à la douane se sont bien passés.

J’ai été choquée par le froid. Nous sommes vite montés dans le mini bus pour aller à la résidence située dans le centre ville de Montréal. C’était très sympa, nous étions répartis dans trois appartements tout équipés.

Lors de notre première sortie nous nous sommes confrontés au froid avec nos gros pulls et nous avons rencontré des Montréalais sympathiques et souriants. Pour nous équiper contre le grand froid, nous avions un budget de 200€ que l’OFQJ a mis à notre disposition, nous avons pu nous acheter des manteaux, des bottes, des gants et bonnets chauds.  Grâce à cela malgré -20°C nous n’avons à aucun moment souffert du froid.

Nous avons appris que lorsque nous prenions le bus, nous devions respecter la file d’attente, et c’est vrai que pendant le séjour nous avons remarqué que les seuls qui essayaient de tricher malheureusement ce sont les français.

Qu’as-tu fait pendant ce séjour au Québec ?

J’ai fait un stage de découverte de la pâtisserie nord-américaine, la plupart d’entre nous avions une autre formation mais cette formation nous a permis de découvrir un nouveau secteur d’activité.

Nous avions des horaires à respecter et un travail à effectuer, il est vrai que certains pensaient que nous partions en balade. Au stage, notre formatrice nous a donné nos tenues, notre matériel de travail et mis a disposition un laboratoire équipé pour le groupe. La pâtisserie demande de la précision pour que ce soit réussi. Nous réalisions chaque jour un gâteau différent. Nous devions après chaque fin de cours laisser le laboratoire propre et nous répartir les tâches.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

La cohabitation avec les autres participants n’était pas tous les jours facile. Plusieurs jeunes ont eu des difficultés d’adaptation. Les référents de Canada mod’emploi nous ont proposé une action de solidarité pour qu’un des jeunes en difficulté puisse continuer le séjour avec nous jusqu’au bout. Il y a eu aussi quelques urgences médicales.

Nous avons découverts d’autres cultures et d’autres façon de vivre, à la Martinique les jeunes se tatouent n’importe quoi,  l’un d’entre nous sans le savoir avait le tatouage d’un gang très dangereux aux Etats-Unis, il l’a appris à ses dépens par un agent de sécurité dans une banque il a eu très peur. Terminé pour lui les tatouages dont il ne connait pas la signification !

Que retiens-tu de ce séjour ?

Nous avons profité tous ensemble de la neige,  nous avons découverts des gens fabuleux, nous avons eu un diplôme pour notre stage. Nous avons également participé à une émission de télé, et découvert le marché de noël de Montréal. J’ai pu renforcer mon anglais grâce aux modules d’anglais et nous avons pu visiter New York.

Ce voyage nous a tous transformé et permis de prendre en main notre avenir. Une chose est certaine cette expérience nous a changé à tous la vie, cela nous a permis de rencontrer de nouveaux amis, d’avoir une ouverture d’esprit, de réaliser que nous pouvions prendre notre avenir en main. On peut faire bouger les mentalités et dire que la mobilité est un enrichissement. La preuve j’ai quitté la Martinique et je suis en métropole à la recherche d’un emploi.

Aujourd’hui, que sont devenus les participants ?

Sur le groupe de douze, seul un avait un contrat saisonnier avant notre départ.

Aujourd’hui :

  • une  s’est inscrite à une formation à l’armée au RSMA dans la semaine qui a suivi notre retour
  •  une autre finalise son diplôme d’auxiliaire vétérinaire, elle à découvert les boutiques pour chiens du Québec et ça lui a plait beaucoup.
  • Trois personnes sont en extra dans des hôtels du sud de la Martinique,
  • une est repartie en stage au Canada
  • un jeune issu d’une formation de comptable a signé un CDD de 8 mois comme pâtissier après un premier CDD de 3 mois en pâtisserie qu’il avait obtenu,
  • celui qui avait un contrat saisonnier travaille toujours, il envisage d’avoir un jour sa propre société,
  • deux autres dont moi après avoir travaillé quatre mois dans un hôtel ont décidé de tenter leur chance ailleurs, un est à Paris et moi à Toulouse
  • les deux derniers nous donnent peu de nouvelles ils envisageraient de partir ensemble se former à nouveau au Canada

 

En savoir plus :

Mission locale Espace Sud de Martinique

Canada mod’emploi

date de création : 2017-07-04 14:59:39

Share This
X